Vous êtes dans : AccueilActualités

Avenir Métro : les changements annoncés pour 2022 sur la ligne B et D

Canne blanche sur bande d'éveil de vigilance, quai de métro

 Dans le cadre du groupe de travail de la métropole consacré aux Transports, nous avons participé à une réunion d’information et d’échanges le 15 mars 2021 avec Keolis et le Sytral. L’objet de cette réunion portait sur les lignes B et D du métro qui vont prochainement connaître quelques changements.

De nouvelles rames pour la ligne B

Les nouvelles rames feront leur apparition pendant l’été 2021, à raison d’un ou deux dimanches par mois et seront déployées en permanence à la fin de l’année. Elles ne compteront provisoirement que 2 voitures communicantes. Il faudra attendre l’été 2022 pour que circulent les rames complètes de 4 voitures. Avec une fréquence plus soutenue dans la période à 2 voitures, la capacité de la ligne devrait être maintenue nous a-t-on dit.

Les carrés en vis-à-vis des portes sur le quai seront repositionnés, et  leur nombre passera de 9 à 6, durant la période transitoire à 2 voitures, avant d’être porté à 12 au terme de la mise en service. Nous avons insisté sur le fait qu’il faudrait profiter de l’occasion pour modifier l’aspect de ces carrés, afin qu’ils deviennent effectivement détectables à la canne et sous le pied. Actuellement, s’ils offrent un bon contraste visuel aux personnes malvoyantes, leur discrimination est jugée très difficile, voire impossible par les aveugles. L’idée d’un relief strié, perpendiculaire à l’axe du quai, pourrait être judicieuse et ne devrait pas représenter de gêne aux personnes mal-marchantes ou en fauteuil. Ce point concerne bien entendu l’ensemble du réseau.

Reste une question de taille, le positionnement d’une rame réduite sur le quai : moitié en tête ou en queue ? Quelle information ? On ne nous a pas apporté de véritable réponse à cette question qui touche à la sécurité.

Des informations sonores adaptées

Nous avons bien sûr glissé l’idée que toutes les informations concernant les durées d’entrée de la prochaine rame, ou autres détails relatifs aux convois nous soient délivrées par haut-parleurs, à l’instar de ce qui est pratiqué sur le réseau RATP. Il semble que cet aménagement soit dans le domaine du possible. A noter que dans les nouvelles rames, l’annonce vocale de la prochaine station sera doublée, comme à Paris (mais sur le même ton), une fois avant la station, puis à l’approche de celle-ci.  

A quoi ressembleront ces nouvelles voitures ?

Les nouvelles voitures seront de même longueur que celles actuellement en circulation. Leurs portes seront plus larges (1,60 m contre 1,30 m), toujours au nombre de 3. La surface vitrée sera plus importante. Les entourages des portes seront blancs alors que ceux des fenêtres de la caisse seront noirs, ce qui devrait offrir un bon contraste visuel. Les fauteuils seront rouges, tout comme les barres verticales et les tripodes centraux situés aux endroits habituels. Le sol sera gris foncé. Les signaux sonores réglementaires continueront de nous renseigner sur l’ouverture et la fermeture des portes. Tous les accès nous confronteront à la même configuration intérieure. Une signalétique high-tech sera à l’œuvre à l’intérieur de ces nouvelles rames, mais, il ne semble pas que les DV puissent suivre en temps réel le déroulement du trajet.

Aménagement de la ligne D

Ligne D : à la fin de l’année  2021, le nombre de voitures passera de 2 à 4 sur cette ligne.

Un point de sécurité très important a mobilisé un long moment de discussion. Il s’agit des arceaux métalliques qui, au bord de la fosse, sont installés en vis-à-vis de l’attelage. Ils revêtent pour nous une grande importance, car ils évitent la confusion entre une porte et l’intervalle séparant les 2 voitures. Nous pouvons même citer un exemple dramatique survenu sur le réseau marseillais. Cependant, ces arceaux se sont avérés accidentogènes, notamment pour des personnes s’étant fait coincer dans une porte et qui se sont blessées sur cet arceau, dans le laps de temps précédant l’immobilisation de la rame. Un accident grave nous a d’ailleurs été évoqué. Nous entendons bien sûr parfaitement cet argument. Il n’empêche que, faute de soufflet entre les voitures, et surtout faute de portes palières (comme sur les lignes 1 ou 14 du métro parisien), le risque de chuter dans la fosse reste pour nous bien réel. Nous suggérons que soit étudiée la possibilité d’installer une paroi verticale (façade de quai, ou porte palière) empêchant le franchissement de la bordure de la fosse.

Voir article – Métros automatiques et portes palières.

Le cas particulier de la Station Charpennes

Avant d’aborder le cas particulier de cette station, signalons que nous avons parlé des lacunes horizontales et verticales qui peuvent représenter des dangers si elles ont plus de 5 cm de large. Les nouveaux matériels seront munis de systèmes souples (mais suffisamment résistants) permettant de rendre les services des actuelles palettes de la ligne D.

La station Charpennes présente deux particularités sur son quai unique de la ligne B : son couloir est en courbe, l’entrée de quai quand on arrive du métro A présente une lacune, ou plutôt un vide correspondant à l’avant de la voiture de tête de la rame qui vient d’arriver (ou de queue pour celle qui va partir). Le couloir en courbe occasionne une lacune importante entre la voiture et le quai aux dernières portes de la rame arrivante (ou premières portes de la rame au départ). Un pied de travers peut se trouver coincé. Cette lacune devrait trouver une solution au travers de matériaux souples mais néanmoins suffisamment résistants. Enfin, il convient d’étudier comment éviter la chute dans l’espace évoqué plus haut entre l’extrémité du tunnel et celle de la rame. L’espace reste faible, surtout pour une personne adulte, mais on ne peut se satisfaire de cette approximation. Un décalage de la BEV ne serait pas la bonne réponse parce qu’on ne saurait pas ce qu’il signifie.

Nos échanges se sont conclus sur le principe d’un rendez-vous qui sera pris pour une visite de terrain à la station Charpennes. Elle devrait avoir lieu d’ici 2 mois, entre  22 heures et minuit, afin de profiter de la présence à quai d’une des nouvelles rames. Nous ne pourrons pas y être transportés, mais nous pourrons étudier concrètement les solutions proposées concernant toutes les questions présentées ci-dessus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin