Commission modes actifs Villeurbanne du 12.02.2020

Etaient présents le Chargé des déplacements de la DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT URBAIN de la ville de Villeurbanne, l’adjoint au maire de Villeurbanne en charge de la sécurité, de la prévention, de la voirie et des déplacements urbains, un représentant du CARPA, un représentant l’Association la Ville à Vélo, deux représentant de l’Association Point de Vue sur la Ville.

Après avoir traité les points notés à l’ordre du jour, points qui concernaient le stationnement sur le boulevard Réguillon,
la route de Genas, des aménagements cyclables sur le pont de Cusset et un retour sur le fonctionnement de la zone 30 créée en 2019, d’autres points ont été abordés.

Il est à noter que la majeure partie de cette réunion était consacrée aux pistes cyclables.
La Ville à Vélo souhaite augmenter le nombre d’arceaux en divers points de la ville afin d’accrocher plus de vélos.
– J’ai précisé à ce sujet que ces arceaux doivent être situés sur la chaussée et non sur les trottoirs.
Il a été répondu que cela était la règle, sauf à certains endroits où le trottoir était très large et que cela n’entravait pas les déplacements.
– J’ai précisé que, dans ce cas, ils devaient être entourés d’un petit mur de délimitation détectable à la canne blanche.

J’ai également soulevé le problème des trottoirs très encombré sur l’avenue Henri Barbusse, notemment par les terrasses de cafés qui débordent largement sur le cheminement ainsi que des bacs qui ont été posées en plein milieu et à proximité des traversées piéton.
– Il m’a été répondu que la transformation de cette artère en rue piétonne était à l’étude, peut-être avec la venue du tram T6 si celui-ci passe à cet endroit.


La pose de potelets semble être la solution à toutes les
incivilités de stationnement.
Lorsque j’évoque la possibilité d’accentuer la répression par des amendes, il m’est répondu que la Police Municipale fait ce qu’elle peut, mais ne peut pas lutter dans certains endroits très encombrés, comme par exemple le quartier du marché le Dimanche à Cusset…

J’ai demandé que des ralentisseurs soient posés dans la rue Docteur Ollier, car des véhicules (autos ou motos) parcourent la rue à une vitesse dépassant largement les 50 km/h, comme cela a été fait rue Clément Michu.
– Il m’a été répondu que les coussins posés rue Clément Michu avaient été posés car il y a une sortie d’école.
J’ai répondu que rue docteur Ollier aussi, il y a une sortie de la même école …

En fin de réunion, j’ai indiqué pour conclure que la place du vélo doit remplacer la place occupée par les voitures et ne pas gêner les piétons, ce qu’a approuvé le représentant de la Ville à Vélo.

Philippe Carlier (trésorier de Point de Vue sur la Ville)

2 réponses sur « Commission modes actifs Villeurbanne du 12.02.2020 »

  1. Les amendes payées par les contrevenants au stationnement sur les trottoirs financeraient largement l’emploi d’agent supplémentaires pour la verbalisation. Dans les grandes villes telles qu’à New-York, on ne rencontre aucun potelet.

  2. Merci Philippe et Marie-Reine pour ce CR. Les réponses apportées aux questions par les gens de la mairie confirment qu’il n’y a rien à attendre d’eux. Ils sont dans la mauvaise foi, le mépris à notre égard. Leur seule attitude est de caresser les tendances majoritaires dans le sens du poil. Et face à ça, nous ne valons rien.

Les commentaires sont fermés.