A toi, Petit Commis, toi qui t’es mal garé ici !

A toi, petit commis, je t’écris ce billet comme un cri. Dans mon cœur , mon ami. A toi, et tous les mal-garés, toi qui est si pressé, A toi, et tous ceux-là, je souhaite Bonne et heureuse année, Toi qui as tes deux Yeux et tes deux pieds, Toi qui es si pressé pour ton petit paquet porter, Toi qui es si pressé et fatigué pour lever juste le bout du nez, Et une place convenable trouver.. Elle est juste là, à seulement quelques pas, elle te tend les bras, Mais tu ne la vois pas, parce que tu penses à toi. Etait-il si précieux, ce paquet pour que pour lui tu ne lève pas plus les yeux ? Ont-ils été contents en le recevant à temps ? Pour 2 minutes seulement tu en as, n’est-ce pas, Et puis, tu seras reparti. Oui, mais peut-être ici, sur ce trottoir où tu t’es garé pressé, à 2 enfants la Vie tu auras volé. Y as-tu même seulement songé ? 2 minutes mon ami, 2 minutes contre 2 minuscules petites vies ! Mon Ti bout, bientôt 7 ans déjà, les cheveux blonds comme les blés, et ma minette, ses 8 bougies elle vient de souffler, et déjà avec sa blanche canne toute seule elle rêve de trotter ! Ce matin, nous aussi pressions le pas, un par chaque main, En retard pour l’école, à ne pas manquer pour rien au monde, Tant de chose à découvrir encore de par le Monde. Ta belle camionnette jaune était là, planté en travers du chemin, Nous l’avons contourné un pied sur la rue en râlant mine de rien. Et c’est là que le frôlement de son passage a souffler la mort sur nos visages ! Ce monstre gigantesque aux grands yeux éblouissants Nous a fait reculer d’un pas heureusement. 2 minutes mon ami,
tu en as seulement pour 2 minutes Petit commis, à porter ce si précieux colis, 2 minutes, et peut-être 2 petites vies qui avec ce bus en éclat seraient parties. Réfléchis, je t’en prie.

Blanche kahânne (alias Gladys)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *