vélos et trottinettes en libre service

Je partage entièrement la colère vis-à-vis de ces engins laissés à l’abandon un peu partout, c’est une gêne considérable, et un réel danger ! Le fait qu’ils circulent, souvent à une vitesse assez importante, sur les espaces normalement dévolus aux piétons est également un vrai souci.

Mais, ayant moi-même des amis qui utilisent fréquemment ce genre de véhicule, je sais qu’ils sont eux aussi exposés à de nombreuses incivilités, parfois mortelles, de la part des automobilistes qui ne leur prêtent pas toujours attention.

Comme nous sommes tous conscients que la voiture ne peut pas continuer à être le mode de déplacement dominant en milieu urbain, on se lance dans une vraie réflexion sur le partage, et sur la place dévolue à chacun dans l’espace commun.

A mon avis, cela risque d’être passionnant, mais vue l’énergie déployée par la ville pour régler le problème des vélo’vs, on risque de combattre des moulins pendant un bon moment !

Enfin, à l’heure où le Président Macron ouvre le « grand débat national », je pense que nous en ouvrant un autre, bien plus capital, et plus long que le sien.

 

Martin