Renaissance du Vieux-Lyon, quelle volonté en faveur de l’accessibilité

En mars dernier j’assistais à une réunion au CARPA avec des membres de la Renaissance du Vieux Lyon qui voulait mettre au point des visites adaptées aux différents handicaps à l’occasion des journées du patrimoine dans les quartiers de Saint-Jean et Saint-Paul.

Bien que n’étant pas à l’ordre du jour, j’ai abordé en fin de réunion l’inaccessibilité de leur site internet pour nous aveugles. Ce point avait été soulevé par Alain quelques temps plus tôt. La secrétaire m’a précisé que ceci ne pouvait se régler qu’avec leur Conseil d’Administration. J’ai donc pris acte de cette information et entrepris la démarche quelques jours plus tard.

Par l’intermédiaire de la secrétaire, j’ai obtenu le nom de la Présidente du CA et son adresse mail. J’ai donc sollicité Mme Josette Diop pour une rencontre afin de trouver les solutions pour rendre leur site plus accessible. Je vous mets ci-après sa réponse :

« Envoyé : 19 avril 2015 13:24:31 UTC+02:00 À : Jean-Paul Ribeyron <jean-paul.ribeyron at laposte.net> Objet : Re: L’accessibilité du site RVL pour les déficients visuels

Bonjour Monsieur,

J’ai bien lu votre mail qui a retenu toute mon attention.

Je suis d’accord pour vous rencontrer afin de discuter de ce problème et d’examiner les solutions qui peuvent être apportées. Mais je m’absente pour une quinzaine de jours et je me permettrai de vous recontacter à mon retour.

Bien cordialement;

Josette Diop »

J’ai fait preuve de patience et n’étant pas sollicité à nouveau par cette dame, mi-mai j’ai renvoyé un mail en manifestant mon étonnement vis-à-vis de son long silence. J’ai indiqué aussi qu’étant donné son empressement à organiser une rencontre, je ne n’enverrai pas de relance et que j’attendais la date de cette rencontre préalablement envisagée par elle.

Inutile de vous dire que je n’ai jamais rien reçu et ceci ne m’a pas étonné, en voici les raisons…

Lorsque j’avais évoqué l’inaccessibilité de leur site au CARPA, j’ai ressenti un malaise puis, un peu d’agressivité, puis, un dégagement en touche en me parlant du CA, le tout sans me donner les coordonnées pratiques. Quand j’ai téléphoné à la secrétaire après avoir cherché moi-même les coordonnées de la RVL, elle se souvenait de moi et m’a refait le coup du CA qui est le seul à prendre la décision pour régler le disfonctionnement alors que je souhaitais juste rencontrer quelqu’un pour parler de tout ça. Manifestement nous n’étions pas très en phase, le courant ne passait pas bien. J’ai quand même obtenu l’adresse mail de la dame aux pleins pouvoirs, mais ça n’a pas servi à grand-chose puisque je n’ai pas eu le rendez-vous souhaité. Ce silence s’apparente à de l’indifférence, voire du mépris… Venir remettre en cause un truc qu’ils ont fait, c’est inconcevable et donc j’ai été écarté…

Je n’ai ni rage ni rancune, je trouve simplement bizarre que la RVl veuille organiser des visites pour les personnes handicapés et, en même temps, ignorer la demande d’un handicapé concernant leur association… Ce qui vient d’eux est très bien, il ne faut pas jouer au perturbateur c’est tout, je ne le savais pas…

C’était mon billet d’humeur sur la RVl,

Merci d’avoir tout lu et à bientôt,

J.Paul Ribeyron