Compte rendu Plan d’Urbanisme Partenarial (PUP) de Décines

Mercredi 12 juin, je me suis rendu à Décines pour assister à la réunion organisée par la métropole relative au PUP (Plan d’Urbanisme Partenarial). Il s’agit d’une zone à l’entrée de Décines qui va faire l’objet d’une complète réhabilitation avec création de deux voies (rues). Cette zone sera convertie en zone 30. Plusieurs bâtiments sont en cours de construction, et à ce titre nous avons visité un centre d’accueil pour autistes flambant neuf ! Mais revenons à nos moutons, et penchons-nous brièvement sur la description de cette zone :

Les voies en question sont orientées Nord/Sud parallèle à l’avenue Jean Jaurès et Est/Ouest, prolongation d’une rue existante, la rue Galilée. Ces deux voies seront limitées à 30 km/h. Aux intersections, des plateaux de franchissement de la chaussée seront implantés. Bien entendu les bandes podotactiles sont maintenues ainsi que les zébrures des passages piétons. J’ai dû rappelé que ces zébrures sont nécessaires aux chiens guides. Il n’y aura pas de feux tricolores, corollaire, pas de feux sonores non plus. Toutefois, l’argument et l’exemple du Totem à Villeurbanne, à savoir des mâts surmontés de balises sonores d’orientation a été favorablement accueilli ! Ici, comme partout ailleurs, l’aplanissement sera la norme. Et nous savons tous ici que le manque de hiérarchisation par le nivellement de l’espace urbain est source de désorientation pour les personnes déficientes visuelles. Pour pallier à ce problème, une bordure de séparation sera implantée entre l’espace piétonnier et la chaussée. J’ai demandé à ce que du côté du « trottoir », la bordure soit chanfreinée pour nous indiquer que nous nous trouvons bien sur la zone piétonnière. Aux carrefours, la bordure en arrondi sera également présente. Cependant, j’ai demandé à ce que des barrières soient disposées de façon à empêcher les déficients visuels de franchir cet arrondi, bien qu’il soit peu probable que la détection à la canne de la fameuse bordure échappe à la vigilance des aveugles. Cette bordure sera suffisamment haute pour empêcher les voitures de la franchir au risque d’y laisser leur bas de caisse ! Ce dispositif remplacera les potelets qui seront absents de cette zone ! Enfin, j’ai insisté pour que des feux tricolores munis de balises sonores soient maintenus à l’intersection Est/Ouest Nord/Sud avec l’avenue Jean Jaurès très passante et de surcroît franchissable en deux temps ! Oui, il est question de ne pas implanter de feux sonores sur cette intersection ! C’est du suicide !

Hichem Houama