Réunion sur l’accessibilité de la gare de la Part-Dieu pendant les travaux d’agrandissement

Étaient présents : un représentant du CARPA, de l’AVH et moi-même pour Point de Vue sur la Ville.

Nous avons été reçus par une jeune cadre de la SNCF, responsable de la logistique des futurs travaux. Cette réunion a porté sur l’installation de balises sonores, ainsi que des bandes de guidage. Afin de saisir l’utilité du redéploiement de ces dispositifs, nous avons eu besoin d’une présentation rapide de l’ampleur du chantier.

Les travaux vont débuter en juin de cette année pour s’achever fin 2023. Ils vont se dérouler en trois phases, contraignant les personnes déficientes visuelles à chacune de celle-ci à modifier leurs habitudes de circulation piétonne. l’idée pour la SNCF, est de gagner de la place afin de répondre à une saturation des équipements actuels.

Dans le même temps, dès septembre, les hôtels côté vivier merle vont être démolis, reconstruit ensuite, ils seront logés dans un immeuble beaucoup plus élevé. Les premiers désagréments vont être liés à la déconstruction des façades de la gare côté vivier merle. Le trafic ferroviaire ne sera pas modifié, c’est essentiellement les accès Vivier merle et Villette qui vont être impacté, notamment le forage d’un parking côté porte du Rhône sur trois niveaux.

Le cheminement à la gare va engendrer quelques difficultés dans la mesure où celui-ci va varier en fonction de l’évolution du chantier. Il faut retenir que nous allons devoir nous déplacer sur une passerelle de plain-pied, ça signifie qu’il n’y aura pas de marche, d’une largeur de 20 mètres, sur laquelle seront disposés des plots anti voitures bélier placés en quinconces, surmonté d’un chapiteau. La difficulté va être de centrer la bande de guidage entre ces obstacles. C’est vraiment le cœur des préoccupations actuelles.

Il y a bien une volonté de la part de la SNCF de poursuivre les consultations auprès des associations de personnes handicapées, afin de rendre nos déplacements le plus fluide possible.

Tout ce gigantisme d’ouvrage aboutira la fin 2023 à la mise en service d’un quai supplémentaire (voie L), un espace de galerie marchande, restauration et autres services voyageurs.

le local d’assistances aux personnes à mobilité réduite, Accès plus, restera quasiment à emplacement actuel. Par contre, les ventes de billets s’effectueront au première étage de la gare, dans des boutique appelées agences de voyages. Le concept va radicalement changer. La SNCF mise sur l’utilisation des automates qui resterons implantés dans le hall de la gare.

Une nouvelle ouverture sera aussi réalisée côté avenue Georges Pompidou. Plusieurs bandes de guidage seront nécessaires et, par endroits, viendront s’entrecroiser.

nous avons retenu le principe de balises sonores à l’entrée et sortie de l’édifice, diffusant une annonce courte et précise.

Pendant toute cette longue période, aucune aide humaine n’est prévue.

J’ai compris au fil des conversations qu’il existe des points d’échauffement, entre autres, le revêtement de la place Béraudier. Mais, cela concerne la voirie de la métropole.

Une préoccupation est venue à mon esprit, celle de la lisibilité des écrans pour les personnes malvoyantes . Ce sujet sera à l’ordre du jour plus tard.

Rédigé par Pascal Dolgopoloff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *