Projet Gervais Bussière à villeurbanne

Gervais Bussière est le nom donné à un nouvel îlot, en cours de réalisation à Villeurbanne. Il porte le nom d’une voie qui en deviendra la rue principale. Il sera compris entre l’avenue Francis de Pressensé, la rue Alexis Péroncel et cette rue Gervais Bussière. Une nouvelle voie sera ouverte entre la rue Descartes et la rue Gervais bussière. Une voie est ouest rejoindra l’impasse Métral qui deviendra ainsi la rue Métral.

Le 23 octobre, je me suis rendu pour représenter Point de Vue sur la Ville à l’Invitation de la ville et de la Métropole pour recueillir les avis des personnes déficientes visuelles devant la présentation du projet.
Etaient présents, Eric Benon pour le CARPA, une chargée de mission, un architecte, un représentant de la métropole, un adjoint au maire de Villeurbanne et un représentant de « la Ville à Vélo ». L’adjoint à la voirie et à la sécurité était excusé.

La présentation a eu lieu sous la forme d’un diaporama, moyen bien approprié à la situation, puisqu’il s’agit d’un quartier non réalisé mais que j’aurais pu ainsi voir en images. Quelques descriptions m’ont été faites. J’ai glané quelques éléments, sans pouvoir toutefois me faire une représentation globale. Je vais essayer de rassembler les détails dont je me souviens.

Les aménagements se font dans le cadre d’une convention signée par la ville de Villeurbanne, la métropole et deux promoteurs. Le programme compte 206 logements livrés fin 2018. Il y aura également des logements pour étudiants. Les promoteurs ont acheté le foncier et commencé les travaux. La mairie interviendra en mai et juin 2018, pour les aménagements qui la concernent (procédure de bons de commande).

Voici les éléments retenus :

  • jardins vivriers sur 650 m² ;
  • ajout d’une Placette en face de la rue Métral qui se transforme en déplacement piétons jusqu’à la rue Gervais Bussière ;
  • Petit chemin longeant les jardins partagés jusqu’à l’école ;
  • 3 voies (Métral, voie nouvelle est, voie nouvelle ouest) à sens unique pour les voitures et 2 sens piétons, avec une bande de stationnement (22 places et 2 places PMR) ;
  • 2 m de stationnement, trottoirs de 1,98 à 2,37 m de large, libres d’obstacles ;
  • bordure de 20 cm de haut interrompue tous les 4 m par une ouverture de 10 cm pour l’eau, massif sous les candélabres placés côté circulation. 

Ce ne seront pas vraiment des trottoirs, puisqu’on est sur un plateau. On ne longera pas de façades. Le guidage à la canne blanche pourra se faire par la bordure émergeante. Il y aura des pavés de 60 cm de large qui représenteront un ressaut de 2 à 5 cm, au pied des candélabres, permettant en principe de bien les contourner avec la canne… Les trottoirs seront filants, privilégiant le cheminement piéton (c’est l’automobiliste rentre sur l’espace des piétons). On ne demande qu’à voir… Il y aura une « Coloration piéton » (enrobé, et enrobé « drainant » sous les stationnements). Le nombre de matériaux sera limité. Les couleurs seront adaptées pour limiter l’échauffement. Le Carrefour sera traité en plateau, dans le prolongement de la placette.

Dans ce meilleur des mondes promis, j’ai tout de même insisté pour que la traversée du carrefour soit équipée de passages pour piétons avec bandes podotactiles, bien que nous soyons en « zone 30 ».

Autres aspects :

  • les arbres changeront de côté le long de la voie ;
  • les Arbres situés dans un même alignement ne seront pas tous de la même essence ;
  • Chemin piétons au nord de 2,1 m de large ;
  • Problème du silo à verres ;
  • il y aura une barrière pivotante de 4 m de large pour l’accès des services techniques. Mais comment empêcher le stationnement irrégulier?..

Il y aura une autre réunion avant la réception des travaux.

Celle de ce jour s’est achevée en réglant la question du dévers pour les places PMR (hors de ma compétence…)

Par Jean-Paul Chanel

Retour