Groupe de travail voierie du 19 septembre 2017

Groupe de travail voierie du 19 septembre 2017.

1. Point sur les besoins de guidage des personnes déficientes visuelles

Lors de ce groupe de travail voierie à la métropole de Lyon, nous ont d’abord été demandé les préconisations pour les lieux les plus appropriés où mettre des [bandes de guidage].

Point de vue sur la ville a évoqué l’exemple de deux cheminement jusqu’à la piscine de Bron, où nous avons recommandé une bande de guidage sur les parties les plus spacieuses ou encombrées par des obstacles, mais que les cheminements pouvant suivre une bordure ou une rigole restent le mieux.

Sont évoqués aussi les exemples du parc Blandan, du tube de la Croix Rousse ou de la gare d’Oullins.

Nous reparlons également des difficultés qu’il a pu y avoir sur la bande de guidage Place Bellecour ou avec le séparateur sur le pont Raymond Barre qui faisait chuter les cyclistes et comment réfléchir à un meilleurs partage des espaces pour tous.

Nous précisons que de façon général il faut dans la mesure du possible s’appuyer sur l’existant et poser des [bandes de guidages ] que dans des situations exceptionnelles, trop de bandes de guidage tuent l’orientation !
Nous tenons à préciser que ce sujet à été maintes fois débattu que ce soit dans les Commissions Métropolitaine que dans les Commissions Communales.

2. Point sur les réflexions de capitalisation sur les revêtements de sols

Tout a déjà été dit et répété, sur les réflexions de capitalisation sur les revêtements de sols au cours de toutes les commissions d’accessibilité.

3. Présentation du futur chantier pédagogique voirie qui se déroulera sur Craponne

Le troisième point traitait d’une future expérimentation sur un carrefour complexe à Craponne sur la route de Brindas.
Ceci est dans le cadre des carrefour pédagogique, c’est à dire un carrefour aménagé de tout les dispositifs de sécurité et d’accessibilité.

4. Présentation du projet de réaménagement de la Place des Terreaux

Le quatrième point était de nous exposer les travaux qui auraient lieux Place des Terreaux. On nous parle d’une place conçue avec une place dans la place, donc sans aucun traçage ni feu, une zone de rencontre très bien investie par tous. La place dans la place serait délimitée par des plots en pierre de 45 cm par 45 cm de même couleur que le sol, et 15 micro-fontaines seraient refaites au centre de la place au lieux des 69 actuelles. Point de vue sur la ville insiste sur le fait que les traversées restent très dangereuses pour les déficients visuels qui n’ont plus de repère, et demande également s’il serait possible de peindre les plots dans le style Burenne pour davantage les contraster du sol. De plus, nous demandons aussi si les éclairage des façades ne seront pas revues en même temps que ceux du centre de la place car ils sont extrêmement éblouissants, mais la réponse est non. Par contre, on nous répond aussi que l’idée d’une délimitation contrastée de la place dans la place peut être étudié.

La aussi toutes les associations présentes ont été dépitées et tout particulièrement les personnes déficientes visuelles , nous avons été mis devant un fait accompli , on nous propose tout de même une visite de terrain pour voir quelques détails !

Un courrier commun sera envoyé aux élus afin de faire part de notre irritation, signé par l’association des Droits des piétons, le CARPA et Point de Vue sur la Ville.

Rédigé par Gladys Valatx et Georges Masson le 21 septembre 2017

Retour