Commission communale pour l’accessibilité de Sainte-Foy-lès-Lyon

Ambiance chaleureuse et studieuse. On sent un net désir de progresser dans l’accessibilité pour Tous.
Madame Véronique Sarselli, maire de Ste Foy, préside la séance. C’est la première CCA depuis son élection, mais elle était déjà très impliquée dans la CCA de la municipalité précédente. Elle fait un bref rappel de la constitution de la CCA, ses obligations, son rattachement à la CIA (Commission Intercommunal pour l’Accessibilité), et fait le bilan de ce qui a été fait depuis le 16 novembre 2012, date de la 1ère réunion. Elle explique que cette assemblée est composée de 3 collèges :

  • les élus (6, de la majorité, 3 issus d’autres listes)
  • Les représentants des associations et institutions de personnes en rapport avec l’accessibilité et le handicap
  • Les citoyens fidésiens volontaires concernés par cette problématique

Étaient représentés : l’ADAPEI du Rhône, l’Association « le bocage », l’IME « Le Grapillon », plusieurs autres institutions résidents sur la commune et dont je n’ai pas retenu les noms, mais un compte rendu officiel sera rédigé bientôt. Pour Point de Vue sur la Ville, Odile Boisson. Une personne représentant les citoyens.

On a regretté l’absence des membres du CARPA, aucune personne en fauteuil roulant ni de déficient auditif.

Le déroulement de la séance se poursuit ainsi :

  • Présentation du travail déjà accompli depuis novembre 2012
  • Information sur une réunion organisée par la municipalité pour les ERP privés et les commerçants autour de la loi sur l’accessibilité
  • Projets pour l’avenir proche

On attend les précisions et mise au point de l’Ad’AP Métropole prévues le 27 septembre.

Pour l’heure, 2 groupes de travail sont organisés :

L’un consacré à l’accueil, et d’abord celui de la mairie et des ERP municipaux.

L’autre à l’accessibilité des parcs, cheminements et jardins.

Dans le 1er groupe, on travaillera tout particulièrement à privilégier l’accueil réservé pour chaque type de handicap, notion de formation et de sensibilisation du personnel. Une proposition est faite d’accueillir en mairie des stagiaires porteurs de handicap, afin de dédramatiser les difficultés.

Le 2ème groupe sera consacré à l’activité « diagnostic en marchant » pour percevoir concrètement, in situ, les problèmes rencontrés.

Seule représentante de la déficience visuelle, je me suis inscrite à ces 2 groupes.

Une réunion fin septembre est envisagée pour la mise au point de ces activités.

On a le sentiment d’une véritable écoute. Plusieurs membres de l’assemblée soutiennent les messages sonores et j’obtiens une oreille attentive sur la présentation des panneaux Serfimobility. Je dois envoyer une documentation.

À suivre…

En complément de ce petit compte rendu, je dois signaler que, me plaignant d’une façon récurrente de la mauvaise accessibilité des trottoirs fidésiens et du tracas que les haies débordant sur ces trottoirs me causent, Mr Alain Bavozet (Adjoint cadre de vie et proximité) m’a proposé de faire une marche dans la citée pour repérer quelques endroits qui compliquent particulièrement la marche sereine. Bien sûr, j’ai accepté et nous avons tranquillement cheminé ensemble. Il a relevé plusieurs anomalies qui lui ont sauté aux yeux et va réfléchir à l’amélioration de quelques parcours et il va lancer des rappels aux riverains expliquant la nécessité d’entretenir leurs abords. Les problèmes ne sont pas résolus mais il est encourageant d’avoir l’impression d’être écoutée (sinon entendue !)

Rédigé par Odile Boisson.