agressée par un panneau sucette

Le 24, vers 20h35, je circulais dans ma station de métro et j’ai heurté bien malgré moi, un panneau publicitaire en forme de sucette, que ma canne blanche n’a pas détecté.
J’ai tout de suite eu mal au nez mais je croyais que ça se passerait avec de l’arnica et de l’Efferalgan. Malheureusement, les jours suivants, les douleurs du nez ont augmenté et mes cervicales ont commencé vraiment à me faire souffrir. J’ai donc fait une déclaration d’accident auprès de mon assureur et je suis allée voir mon médecin. La radio a montré une contusion cervicale qui m’impose le port d’une minerve pendant une semaine, des myorelaxants et des séances de kiné. J’ai également le nez cassé, j’ai donc été hospitalisée pour une réduction de fracture sous anesthésie générale.

Je suis sortie de la clinique ce matin avec un impressionnant plâtre nasal à porter jusqu’à dimanche, je le remettrai ensuite seulement la nuit pendant encore une semaine.

Voilà donc ce que peut provoquer un panneau publicitaire mal conçu et mal implanté !

Evidemment, depuis, il a été enlevé. Dommage qu’il ait fallu que je m’y cogne pour ça !

En espérant que mon expérience serve notre lutte pour notre accessibilité et notre libre circulation.

Sylvie de Rennes