Feux sonores du grand Lyon, un exemple à suivre !

Dans l’agglomération lyonnaise, la concertation étroite entre la Métropole (anciennement le Grand Lyon), avec Point de Vue sur la Ville et les autres associations défendant l’accessibilité pour les personnes déficientes visuelles, permet la prise en compte des difficultés de circulations dans la cité. C’est ainsi qu’un budget conséquent est alloué à l’équipement des feux tricolores de balises sonores.

A la fin de l’année 2013, le patrimoine de feux tricolores comptait 1574 carrefours à feux, soit 12134 « figurines piétonnes ».
– 987 carrefours étaient équipés de balises sonores, soit 7844 synthèses vocales, ce qui représente 65% du parc.
– 131 de ces carrefours étaient équipés partiellement, soit 688 balises sonores en places sur 1360 figurines piétonnes à équiper « 

En effet certains carrefours n’ont pas toutes les traversées piétonnes équipés de synthèses, cela est du au choix qui avait été fait à une époque d’équiper le Grand Lyon en travaillant par axe et non par carrefour. De ce fait l’axe d’un carrefour, et donc une traversée, peut être équipé et pas l’autre. Aujourd’hui, il existe donc encore des carrefours ou, par exemple, 3 traversées sur 4 sont équipées.

A la fin de 2014 le patrimoine de feux compte 1601 carrefours à feux soit 12339 « figurines piétonnes ».
– 1029 carrefours sont équipés de balises sonores, soit 8362 synthèses vocales, ce qui représente 67.7% du parc.
– 109 de ces carrefours étaient équipés partiellement, soit 610 synthèses vocales sur 1156 figurines piétonnes à équiper.

Au 1er décembre 2014, on comptait 181 interventions de dépannage.

Pour 2015

Il est envisagé d’équiper 19 carrefours, soit 171 synthèses vocales pour un coût de 100.000 €.

De plus, 50.000 € permettront la Finalisation des carrefours équipés partiellement.

Il restera un budget de 100.000 € pour équiper d’autres carrefours.

Après 2015

572 carrefours resteront à équiper.

NB : les rénovations lourdes ainsi que les créations de carrefours n’ont pas été comptabilisées. En effet, tout nouveau carrefour équipé de feux tricolores est systématiquement muni de balises sonores et n’est pas comptabilisé dans les budgets indiqués ci-dessus.

A budget constant, il est envisageable de penser que la totalité du parc des carrefours à feux sera équipé en 2022.

Pour les feux sonores, point de vue sur la ville propose et Lyon métropole dispose.

Les associations transmettent leurs souhaits de nouveaux carrefours à équiper de synthèses vocales, via les mairies qui se mettent ensuite en relation avec les services de la Métropole.

Lyon métropole, donnent la parole aux personnes mal et non voyantes en équipant les feux sonores d’un message parlé.

Point de vue sur la ville vise la perfection en matière de feux sonores à Lyon.

La Métropole a bien compris quelles étaient les difficultés des personnes aveugles et malvoyantes. Elle ne cesse pas d’écouter nos revandications et n’a pas hésité à coopérer pour faire avancer la sécurité.

Sur le carrefour Vitton / Belges, carrefour très complexe, Point de Vue sur la Ville et les autres associations de personnes aveugles et malvoyantes ont souhaité pouvoir tester un dispositif de synthèse vocale dont le signal sonore codé pendant la phase « vert piétons » est remplacé par un message parlé comme sur la phase rouge.

Les services du Grand Lyon (en 2014), ont posé le matériel adéquat en 2014 pour permettre cette démarche.

Cette expérimentation a été menée par les associations à l’initiative de l’association Point de Vue sur la Ville le 25 novembre 2014. Ont été présents environ 100 personnes dont des représentants élus du 6ème arrondissement de Lyon. Le rendu de cette expérimentation est en ligne sur https://pointdevuesurlaville.org/2014/11/25/message-parle-ou-ritournelle/

Sur le carrefour Berthelot / États-Unis / Jet d’eau une autre expérimentation n’a pu avoir lieu en 2014, la réglementation concernant le signal R25 ayant changé, il a fallu attendre l’arrêté correspondant.

Il sera équipé au plus tard le 1er mars 2015 lors de la première phase de la campagne d’équipement des nouveaux carrefours.

De manière générale, la mise en place de ce type d’expérimentations nécessite la mobilisation de budgets correspondants.

Augmentation du volume par appui sur la télécommande universelle

Depuis 2013, l’asservissement sonore est mis en place sur tout nouveau matériel et lors des opérations de maintenance.

Lyon métropole s’engage pour la liberté et l’autonomie des personnes mal et non voyantes.

Une liste de feux à équiper est intégrée dans le programme de travaux 2015 du service Voirie Mobilité Propreté et Assainissement (VMPA).

Néanmoins, certains carrefours ne sont pas équipables pour diverses raisons, par exemple, Place Récamier (Lyon 6), certaines traversées en sortie de carrefour n’ont pas été équipées de feux piétons. Il n’est donc pas possible d’installer des synthèses vocales. Il s’agit d’un mode de fonctionnement particulier.

Les demandes faites sur le cours Émile Zola à Villeurbanne seront prises en charge dans le cadre du projet de réaménagement du projet en cours sur cette portion.

Le carrefour Gailleton-Sala (Lyon 2), est équipé de 20 synthèses vocales.

Les carrefours à feux, situés au Sud de la place des Terreaux, devant le musée des Beaux-arts ont été déposés. Cette démarche a été précédée d’une expérimentation menée par la Métropole. Pour rappel, cette place est située en zone 30, zone de circulation apaisée.

La zone 30 est un outil qui permet de limiter l’équipement de carrefours, en signalisation tricolore.

Point de Vue sur la Ville et les associations de personnes déficientes visuelles rappellent que :

  • Les zones 30 et de rencontres sont des zones dangereuses pour les personnes aveugles ou malvoyantes si les automobilistes ne respectent pas la priorité aux piétons
  • Sans feux sonores, il est difficile pour ces personnes de trouver le passage piéton
  • Les potelets situés sur cette place, sont gênants

Solutions employées à l’étranger

Dans l’ensemble, nos réalisations sont plutôt en avance par rapport à ce qui se pratique à l’étranger.

Les solutions adoptées à l’étranger n’ont pas retenu l’attention des associations comme Point de Vue sur la Ville, ni de la Métropole.

Lyon métropole, berceau de l’accessibilité pour les personnes mal et non voyantes

La passerelle de la Paix est actuellement équipée d’une synthèse vocale de chaque coté de l’ouvrage. Elles sont posées sur des supports d’éclairage public. La maintenance est assurée par VMPA.
Il s’agit d’opérations ponctuelles.

Le pont Schuman n’est actuellement pas équipé mais le projet l’a prévu. La pose et la maintenance incombent à VMPA.

Lyon, une métropole au service de l’accessibilité des feux sonores pour les personnes mal et non voyantes.

L’agglomération de Lyon est certainement l’une des plus avancées en matière d’équipement de balises sonores des feux tricolores. Quelle grande ville peut afficher deux tiers de feux munis de synthèse vocale en 2015 ?

Combien d’agglomérations pourront se targuer en 2022 d’avoir la totalité du parc des feux tricolores équipés de synthèse vocale ?

Ce résultat provient, en toute certitude, de la collaboration active de Point de Vue sur la Ville et des autres associations avec la communauté urbaine, qui a attribué des moyens conséquents à la sécurité des personnes handicapées et, en particulier, des aveugles et des malvoyants.

Alain Carlier