Commission communale d’accessibilité d’Écully

Les participants à cette CCA sont nombreux et très représentatifs des citoyens qui peuvent être concernées. Toutes les formes de handicaps sont représentées par de personnes vivant la cité : moteur, auditif, visuels, psychiques et mentaux. Pour Point de Vue sur la Ville, Georges Masson et Odile Boisson.
Bien sûr, sont présents les élus en charge des différents problèmes et les employés communaux concernés.

Mot d’introduction du maire qui se dit ému d’ouvrir cette séance en qualité de nouvel élu bien décidé à poursuivre le travail commencé par ses prédécesseurs et de rendre Ecully une ville accessible.

Un bilan de l’accessibilité à Ecully est alors fourni, y compris les efforts de voieries, la liste des feux tricolores sonorisés et celle des bus accessibles.
La parole est donnée aux assistants et nous proposons de recueillir la liste des feux qui seraient utiles à sonoriser aux déficients visuels écullois.

Suit un long moment d’échange où chaque personne peut exprimer librement et en détail les problèmes qu’elle rencontre au quotidien.
Nous retrouvons ainsi les encombrements de trottoirs, les rencontres malfaisantes avec les potelets de toutes sortes, les branches d’arbres dépassant sur les trottoirs et égratignant au passage si besoin ! Les petits dénivelés non signalés et dangereux pour les mal voyants, etc…
tout ceci expliqué par des exemples précis, des noms de rues, des cheminements bien localisés. Les témoignages sont bien ressentis : c’est du vécu. Au nom de Point de Vue sur la Ville nous donnons notre préférence aux barrières plutôt que les potelets, demandons de bons contrastes et préconisons les balises sonores dans les lieux administratifs et culturels.
Un long temps est consacré à ces doléances et on ressent une écoute attentive.

L’Equipe des responsables semble bien décidée à travailler avec les associations compétentes et promet une régularité des réunions à la fréquence d’une ou deux par année.

Rédigé par Odile Boisson et Georges Masson.