Formation Kéolis du 2 octobre 2014

Peu de nouvelles exceptionnelles au cours de ces journées toujours aussi intéressantes et riches en échanges.

Ce jeudi 2 octobre, seulement 5 stagiaires intéressé par cette sensibilisation au handicap, mais leur intérêt est des plus vif. On compte : 2 conducteurs de bus, 2 contrôleurs de « parcs-relais » et un superviseur de tous les trams.
Tous les handicaps sont bien représentés : deux IMC (infirme moteur cérébral), 1 déficient auditif, un parent de déficient mental et une personne travaillant en ESAT (Etablissement et Service d’aide par le Travail), et, bien sûr, la déficience visuelle représentée par Point de Vue sur la Ville.

Les questions curieuses abondent en fin de matinée, le repas est chaleureux et décontracté, les conversations de haute qualité, chacun écoute l’autre.

L’après midi, les mises en situation sont remarquablement respectées et les échanges remplis d’égard les uns pour les autres. Je ne résiste pas à noter ici le témoignage d’un stagiaires :

« Jusqu’à aujourd’hui, j’étais très mal alaise lorsque je rencontrais une personne dans un fauteuil roulant, cet après-midi, je me suis senti à sa hauteur et j’ai changé de regard ».

Bien sûr, ce sont des situations ponctuelles et bien encadrées mais je pense qu’elles contribuent à ce meilleur accueil dans les transports en commun que, je crois, nous avons tous remarqué.

Rédigé par Odile Boisson.