Réunion fidésienne

Le 3 septembre dernier, une nouvelle foisnous sommes invités par la Commission Communale d’Accessibilité CCA de Ste Foy pour un diagnostic qui définit les meilleures solutions pour rendre accessibles les anciens bâtiments communaux. Aujourd’hui les lieux visités sont le groupe scolaire de la Gravière et le centre communal du Vallon.

Mauvaise humeur :

J’ai un peu le sentiment d’être simple figurant puisqu’il est uniquement question de l’accessibilité des fauteuils roulants et des poussettes d’enfants. Malgré mon témoignage assurant que, arrivée au niveau de cette école bien en avance, je n’ai trouvé aucun moyen de me repérer et de retrouver le groupe, je suis renvoyée dans mes filets, estimant que l’on a déjà traité des abords et que –de toute façon- l’étude du sonore serait en « option » à Ste Foy. J’ai assez peu apprécié ce terme « d’option » et l’ai fait savoir mais je ne me sens pas vraiment soutenue, sauf par quelques élus communaux qui me permettent de reprendre un peu d’espoir.

Bonne humeur :

Bien que le sujet ne soit pas à l’ordre du jour, j’aborde une nouvelle fois la difficulté d’être piéton à Ste Foy. Jusqu’alors, la réponse était que la voierie était l’affaire du Grand Lyon. Aujourd’hui, Monsieur Bavozet, maire adjoint délégué au cadre de vie de proximité, a une oreille tout à fait attentive. Me confiant sa carte de visite, il me propose une promenade ensemble dans la cité pour évaluer nos difficultés. À suivre.
En cas de distraction, je n’oublierai pas de me rappeler à son bon souvenir.

Odile Boisson