Sensibilisation au lycée de Belleville sur Saône

Mercredi 28 mai, a eu lieu au lycée de Belleville, une journée de sensibilisation au handicap à travers le sport. Cette journée était organisée par des professeurs d’éducation physique et sportive du lycée de Belleville sur Saône, en réunissant certains de leurs élèves et des élèves d’autres établissements des alentours. Au total, il y avait environ 250 élèves de première et de quatrième et quelques jeunes handicapés mentaux venus d’un établissement voisin. Étaient également présents une cinquantaine d’élèves de terminale préparant un baccalauréat professionnel dans l’encadrement et le sanitaire et social.

Le but de cette journée était de confronter les élèves ou handicap à travers des pratiques sportives : biathlon, tandem, cecifoot pour les déficients visuels et sports en fauteuil roulant (basket, volley-ball, ping-pong), parcours avec des prothèses de membres inférieurs…

Des représentants de diverses associations sportives étaient donc présents avec leur matériel, pour faire partager des moments ludiques, d’information et de solidarité avec les élèves présents. Point de Vue sur la Ville avait été contactée par Perrine LORCHEL, un des professeurs organisateurs, pour intégrer à cette journée plutôt ludique et sportive, une expérience de sensibilisation à la marche avec canne blanche.

Cours de locomotion à la canne blancheCinq membres de Point de Vue sur la Ville ont donc répondu à l’appel : Lilia, Georges, Hichem, Valérie et Véronique. Arrivés sur place à 9h15, nous avons pris connaissance des lieux et du parcours consacré à l’expérience (mis en place par Perrine et Valérie) : la remontée d’un couloir, la traversée d’un gymnase à la recherche d’un escalier au bord des gradins, puis la montée de cet escalier, la traversée d’un hall puis la descente d’un second escalier pour rejoindre le point de départ. Le gymnase était très récent, très bien insonorisé et comme nous le partagions uniquement avec l’atelier basket en fauteuil, tout s’est très bien déroulé. Lilia avait amené des masques et Perrine s’était procuré des cannes blanches.

Au pied de l'escalier

De 9h30 à 16h30, nous avons pris en charge environ 125 jeunes. Tout s’est très bien passé. Avec certains élèves, le contact établi a vraiment été passionnant. Pour la plupart, l’expérience a été intéressante et enrichissante. Seul un tout petit nombre s’est montrés désintéressés : c’était vraiment étonnant d’avoir obtenu une telle adhésion ! Les organisateurs se sont montrés ravis et très reconnaissants de notre participation à leur événement et espèrent que nous serons des leurs l’année prochaine. Ils nous ont très bien reçus (tant pour le transport, le repas que pour l’ambiance) et nous les en avons bien remerciés.

Cette expérience de sensibilisation n’était pas à priori évidente, car le grand nombre de participants (300) par rapport à nous (5), les lieux (gymnase), l’esprit très sportif de la rencontre et l’inexpérience des organisateurs à la sensibilisation étaient autant d’obstacles. Grâce à l’investissement de Perrine et Valérie et à la bonne volonté de Lilia, Georges, Hichem et de quelques gentilles bénévoles (Marie Hélène et Maryse), ce coup d’essai a été transformé en coup de maître !!

Point de Vue sur la Ville a fait une bonne et belle prestation et s’est ainsi fait connaître de publics nouveaux.

Merci à tous les volontaires et j’espère que nous serons encore plus nombreux l’année prochaine, car il n’y a rien de plus important que de sensibiliser et changer le regard de ces jeunes qui sont les adultes et les acteurs de la ville de demain.

Véronique