Chantier pédagogique de Vénissieux

Jeudi 10 avril 2014.

équipe du chantierPersonnes présentes : techniciens-voirie du Grand-Lyon, membres de la Mairie de Vénissieux, Keolis, CARPA et Point de Vue sur la Ville.

Situation géographique

  • La section du trottoir est située rue Prosper Alfaric
  • Ces deux voies se rejoignent sur un carrefour formant un angle droit
  • La rue Prosper Alfaric est prolongée par la rue Maurice Thorez
  • La rue Commune de Paris est prolongée par la rue Auguste Blanchi
  • Les deux arrêts Bus sont situés Rue de la commune de Paris

C’est un chantier d’une centaine de mètres de chaque côté de la rue, essentiellement composé de maisons individuelles plus une maison de retraite ce qui entraîne de nombreuses entrées charretières. L’inclinaison de ces dernières sera réduite afin de modérer la gêne occasionnée aux fauteuils roulants.

arrêt aux bords saillantsarrêt au bord arrondi
Deux arrêts de bus sont face à face rue de la Commune de Paris. Les quais ont été rehaussés pour permettre l’accès aux bus par les personnes en fauteuils roulants et les parents avec poussettes. L’avantage que nous en retirons, nous les aveugles, est de repérer le quai de bus grâce à ce rehaussement. Ceci est d’autant plus nécessaire que ces arrêts ne sont pas pourvus d’abribus ! J’ai constaté que les panneaux sont à l’ancienne, c’est-à-dire deux poteaux ronds sur lesquels sont accrochés, entre les deux, le panneau d’affichage sans entraver le cheminement. La génération suivante est malheureusement composée d’un mât unique sur lequel est fixé un panneau en débord, celui-ci est placé dans le sens du cheminement comportant des bords saillants, souvent la canne blanche passe dessous et l’arête vive et blessante est pour votre visage !

Les feux tricolores munis de synthèse vocale seront implantés en retrait des traversées piétonnes, ceci afin de ne pas entraver la rotation des véhicules pour l’entrée et la sortie des garages. Cela pourra créer une légère confusion aux personnes aveugles pour localiser la traversée qui sera en retrait du passage piéton d’environ un mètre cinquante. Point de Vue sur la Ville a obtenu d’avoir, au minimum, un ressaut de trottoir de deux centimètres détectable à la canne blanche, afin que tout ne soit pas aplani. J’ai insisté, profitant du cadre spécifique du chantier pédagogique, pour que soient implantées des bandes podotactiles « Mach’Sens » de dernière génération, dispositif permettant une meilleure détectabilité grâce à sa résonnance au contact de la canne blanche.

Georges sur une BEV Mach'Sens

Il m’a été rétorqué que ces bandes Mach’sens seront installées plus tard à titre d’expérimentation dans un ou deux carrefours plus caractéristiques dans la ville de Lyon. Je dois préciser ici, que le responsable du chantier pédagogique à été très intéressé par le concept de cette bande podotactile. Comme nous étions proches de l’entreprise conceptrice, nous nous sommes rendus sur place afin de la tester. Je dois dire qu’il a été très séduit par ce dispositif alliant le relief et la résonnance.

La prochaine visite aura lieu en juillet 2014 une fois le chantier terminé.

Rédigé par Georges