Test Plateau de la Duchère

Mercredi 26 mars 2014

Représentants de Point de Vue sur la Ville : Catherine Bréhier et Georges Masson

Préambule

le maître d’œuvre nous a présenté le Projet Urbain du Plateau de la Duchère. Il s’agissait de rénover entièrement cet espace urbain pour le rendre plus agréable à vivre et lui donner une nouvelle image. Le Projet date d’une dizaine d’années. Les associations avaient été consultées. Lise et Georges avaient participé aux réunions, et exprimé les attentes des déficients visuels.

Nous avons apprécié l’état d’esprit du maître d’œuvre.

Le handicap, ce n’est pas une contrainte, c’est une base de travail. »

Visite de terrain sur le plateau de la Duchère, en fin de travaux.

Il nous a fallu un petit moment pour appréhender l’espace qui, une fois compris, semble intéressant.

Ce que nous avons apprécié :

les 4 zones du trottoir

  • Le concept de cheminement : chaque bloc de bâtiments appelé « îlot » est entouré totalement par un trottoir composé de quatre zones à partir de la façade :
    1. bande de 60 cm, de couleur foncée appelée « listel » avec bordure détectable à la canne 
    2. chemin piéton entièrement libre d’obstacles
    3. Bande appelée « zone active » avec arbres et mobilier urbain
    4. piste cyclable bordée du côté de la chaussée par des bornes en calcaire nommées « cadettes » espacées d’une distance régulières de 1 mètre 50. cadettes
  • Les revêtements : La chaussée est en enrobé noir. Les différentes zones sur les trottoirs sont différenciées : le chemin piéton est un granulat calcaire assez clair.
  • La visite du square Averroès, bien équipés de chemins avec bordures, de blocs en pierre pour ne pas tomber dans le bassin, d’escalier avec rampe.

Ce que nous reprochons et qui mérite d’être modifié pour les futurs projets :

potelets sur traversée

  • Les nombreux potelets, notamment au niveau des traversées
  • Les pistes cyclables sur les trottoirs et non sur la chaussée. Cependant, l’aménagement postérieur, dans une autre partie du plateau, corrige cela.
  • Les problèmes posés par la zone 30 avec les trottoirs mal délimités, l’absence de feux tricolores pour les traversées, même s’il est prévu un carrefour équipé au niveau de la place Abbé Pierre.
  • L’absence presque générale de bandes podo. Les seules qui existent sont composées de clous métalliques qui n’offrent aucun contraste visuel, sauf peut-être par leur brillance les jours de soleil.
  • Quelques obstacles incongrus comme une barrière de rue destinée à fermer la rue les jours de marché, mai qui, lorsqu’elle est ouverte, obstrue le cheminement piéton sur toute sa largeur. barrière sur le trottoir
  • La place Abbé Pierre qui est un espace en pente, équipé de gradins dont la dangerosité n’est pas à démontrer. Il ne faudra pas s’y aventurer, mais bien suivre le cheminement piéton prévu pour aller de la rue à la Bibliothèque.

par Catherine Bréhier