Café-débat du 16 novembre 2013

Au bar « de l’autre côté du Pont » 25 Cours Gambetta 69003 Lyon

De 16 heures 30 à 19 heures 30

Les villes, telles que nous les connaissons, sont le résultat de politiques successives d’aménagement du territoire qui privilégiaient les constructions tous azimuts et l’occupation des espaces, au détriment de la qualité de vie de la population. Le choix du « tout voiture » a fait que 70% de l’espace-voirie lui sont dédiés.

Beaucoup d'obstacles !

Aujourd’hui, espaces restreints et trottoirs encombrés sont notre lot quotidien.

Les habitants les plus touchés par cet état de fait ont été, et sont encore, les personnes en situation de handicap.

Panneau provisoireTrès longtemps mises en marge de la société, les personnes handicapées ont acquis durement le droit de vivre et de circuler librement comme tous. Malgré la loi du 11 février 2005 «pour l’égalité et la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap» qui reste une avancée significative, force est de constater que notre égalité ne sera pas totale tant que notre liberté de déplacement demeurera entravée sur des espaces encombrés, des obstacles dangereux, et du mobilier urbain mal placé, sans parler des véhicules qui, du fait de l’incivisme de leurs propriétaires, stationnent sur un espace qui ne leur est pas dédié.

Parcmètre, poubelle et terrasseTrop souvent encore, les personnes handicapés en général et les déficients visuels en particulier, n’osent pas quitter leur domicile par crainte d’un accident. Pour un mal ou non-voyant qui se risquerait toutefois à sortir de chez lui pour aller travailler, rejoindre ses amis, ou emmener ses enfants à l’école, vivre en somme sa pleine citoyenneté ; effectuer un trajet,, même connu, reste un facteur de stresse incontestable.

C’est dans la continuité de l’action « AÏE !!« , et pour faire suite à la marche du 1er Décembre 2012 ainsi qu’à la sensibilisation du 29 Juin 2013, que l’association Point de Vue sur la Ville souhaite élargir le débat.

Et si nous décidions notre cité ?

Ne soyons plus de simples usagers de notre ville mais des acteurs à part entière. Par une démarche participative et citoyenne, faisons que les villes de demain deviennent des espaces où il fait bon vivre ; faire que nos agglomérations soient construites pour les habitants mais surtout par eux.

Comment envisager nos espaces urbains ?

Pour que la marche en ville devienne un plaisir partagé par tous.
Pour que promeneurs, parents avec poussettes, personnes à mobilité réduite, personnes âgées, puissent se déplacer, se rencontrer et avancer ensemble sur des cheminements dégagés, des espaces optimisés, libres de tout obstacle, imaginons ensemble la ville inclusive de demain.

Alors, si vous vous sentez concerné par le bien-être et bien-vivre de tous en ville, si vous souhaitez prendre part à la réflexion, venez assister et participer à notre café-débat, le Samedi 16 novembre entre 16h30 et 19h30, au café «de l’autre côté du Pont » 25 Cours Gambetta dans le troisième, et échanger avec nos intervenants :

  • Nicolas BALTENNECK, docteur en psychologie, auteur de la thèse «Se mouvoir sans voir – Incidences de l’environnement urbain sur la perception, la représentation mentale et le stress lors du déplacement de la personne aveugle »
  • Nathalie CASABO EMPRUNT, psychologue et consultante formatrice en accessibilité
  • Marcos WEIL, urbaniste-paysagiste

La soirée se terminera de manière festive avec la participation de plusieurs groupes de musiciens, autour d’un verre et d’une assiette gourmande.

Contacts :

Souhila Omar : 06 60 68 11 33
Lilia OUERDI : 07 61 11 44 88

Affiche en grand