Aménagement de l’axe maréchal de lattre de Tassigny à Bront

Aïe aïe aïe ! Le ressenti est plutôt défavorable ! Il y a quelques points positifs, mais les points négatifs dominent largement. Les aménagements posant problème se retrouvent plutôt du côté du carrefour du boulevard de lattre de Tassigny et avenue François Mitterrand. Tout est plat, tout est rugueux, des signaux d’alerte dans tous les azimuts ! Il y a de quoi devenir fou !

Le 19 juin, nous étions, trois adhérents et moi dans ce quartier, histoire de faire une visite test sauvage. Je conseille aux personnes déficientes visuelles de ne pas trop se promener dans ce coin-la, sinon il y aura des accidents !

BEV arrondieTout est au même niveau, le trottoir, la piste cyclable, les voies du tram, la chaussée. Comme je l’indiquais plus haut, tout est rugueux, on a beaucoup de mal à distinguer les bandes podotactiles du reste du revêtement, il faut être extrêmement vigilant ! La ritournelle des feux tricolores couvre le son de la voix interdisant la traversée des voies du tramway. Nous trouvons cette traversée extrêmement dangereuse. Ajoutons à cela, qu’on se retrouve parfois sur des traversées en biais, impossible à détecter, sur une bande podotactiles arrondies, sur la piste cyclable ou la chaussée sans s’en apercevoir. Les chiens guides ne s’y retrouvent pas non plus, car il y a beaucoup de fantaisie dans les passages piétons, la couleur des bandes d’éveil à la vigilance en particulier.

traversées en biais et BEV décaléesCarrefour de Tassigny-Mitterrand, les traversées de chaussée et de tram sont en biais l’une par rapport à l’autre et les bandes podotactiles sont décalées.
traversées de chaussée et de tram sont en biais, BEV décalées

panneau TCLOn se trouve entravé, sur un trottoir assez étroit, par un panneau TCL provisoir dont le pied entrave le cheminement des piétons.

Quelques points positifs :

  • Bon contrastBon contraste visuel entre piste cyclable et espace piéton.
    Attention, les pavés sont très inconfortables à la canne.
  • par endroit, le trottoir est séparé de la piste cyclable par une bordure formant un dénivelé d’environ deux centimètres. Voici une disposition qu’on aimerait bien retrouver systématiquement ! Cette disposition semble être une exception.
  • Gazon limitant la stationdes espaces engazonnés à une extrémité de la station De Tassigny-Curial montrent clairement qu’il ne s’agit pas d’un espace piéton. Ils délimitent bien les passages à emprunter.
    les voies du tram se rapprochent sans protectionMais alors, pourquoi n’a-t-on pas reproduit cette configuration de l’autre côté de la station ? Cela aurait éviter aux personnes déficientes visuelles de s’aventurer entre les deux voies du tram qui se resserrent progressivement et qui représentent un danger certain !
  • à certains carrefours, des barrières protègent l’arrondi du trottoir, qui, sinon, serait indétectable car au même niveau que la chaussée.
    arrondi de trottoir sans barrièrePourquoi, dans le même carrefour, certains angles ne possèdent pas cette protection et engage la sécurité des personnes qui ne sentiraient pas la délimitation indétectable de la chaussée ?
  • par endroit, une bordure saillante d’environ 5 à 6 centimètre sépare la piste cyclable et les voies de circulation du tram. Pourquoi cette disposition n’a-t-elle pas été généralisée ?

Témoignage d’une adhérente maître de chien guide

Avec Dock, mon fidèle compagnon à quatre pattes, nous sommes allés tester l’arrêt De Tassigny – Curial, et le carrefour de la rue Paul Gauguin avec l’avenue maréchal de Lattre de Tassigny.

Effectivement avec un chien-guide aussi la difficulté est au rendez-vous.

Voici le résumé de mes constatations en quelques lignes :

A l’intérieur du tramway, au niveau de l’arrêt De Tassigny – Curial : annonce de l’arrêt, mais pas d’indication pour savoir de quel côté sortir.

A cette station, le quai est central avec une voie de chaque côté. Il est recouvert d’un revêtement en pierre rugueuse qui se confond avec la bande podotactile.

Sur chaque côté du quai : annonce des deux tram suivants, plus la direction. (Belle initiative)

A l’angle de la rue Paul Gauguin et avenue maréchal de Lattre de Tassigny, la bande podotactile pour la traversée de la voie du tram est située trop à l’intérieur de la descente du quai, et pas dans l’alignement du bord de celui-ci. Il suffit que l’on serre un peu trop à gauche de la descente pour se retrouver du mauvais côté de la bande. Comme il n’y a pas de rebord de trottoir on peut facilement se retrouver sur les rails.

Avec le chien je n’ai aucun moyen de savoir si je suis sur le quai ou sur la voie du tram, car tout est de même niveau.

clous de traversée de voies de tramLes clous ne sont pas reconnus par le chien et indétectables à la canne.

Il n’y a pas de lignes blanches de passage piéton au sol, pas de bord de trottoir et pas de contraste, bref aucuns repères pour le chien qui ne fait pas la différence entre le quai et la voie du tram.
Donc lorsque je donne l’ordre au chien de trouver le trottoir il a tendance à traverser directement les rails.

Pour la traversée de l’avenue maréchal de Lattre de Tassigny, les bandes podotactiles de l’îlot entre les deux voies de tram sont trop éloignées du bord du trottoir de l’îlot, et trop proches entres elles.
Du fait de la couleur grise sans contraste sur toute la traversée des voies, le chien ne fait pas la différence entre l’îlot et la voie du tram, et il aurait le réflexe de tout traverser d’un coup.

Pour couronner le tout, il y a le signal autorisant la traversée des voies du tram qui est très perturbant, il ressemble davantage à une alerte !

En conclusion, nous pensons sincèrement, à Point de Vue sur la Ville, que cet arrêt de tram comme le reste de l’axe n’est pas particulièrement accessible pour les déficients visuels.

Difficile de s’y rendre seul sans une connaissance préalable des lieux, il y a de quoi devenir fou !! ! Et pour ma part, j’ai rendu Dock aussi fou que moi!!!