Visite du Musée des Confluences

Mardi 14 mai, était organisée par l’APRIDEV, une visite du Musée des Confluences destinée aux déficients visuels.

Nous avions rendez-vous à 14 h 15 au point info du Musée situé à proximité du Pont Pasteur et en face du gigantesque chantier de ce fameux musée, rive droite du Rhône. La chance était avec nous, il faisait un temps magnifique…

Le groupe de 17 personnes, s’est installé dans le bâtiment provisoire en préfabriqué où se trouvent des agents du Département chargés d’informer, de documenter, d’accompagner les visiteurs de ce site. L’accueil et la présentation ont été chaleureux et conviviaux.

Le plus intéressant arrive quand nous montons à l’étage où se trouve une maquette accessible de ce fameux Musée.

Nous écoutons la description du bâtiment, son historique et son implantation dans la pointe de la presqu’île. Il y a beaucoup de questions concernant les délais, le coût, le devenir statutaire (public ou privé) de la gestion de la structure. Enfin, nous passons au tripotage de la maquette.

Voici en quelques mots et chiffres une idée du bâtiment. C’est un triangle isocèle dont la pointe est située au nord, juste à l’entrée du pont qui traverse le Rhône vers Gerland. La longueur mesure 180 m, la base de ce triangle mesurant elle 90 m,se trouve au sud en direction du confluent de la Saône et du Rhône. La hauteur totale de l’édifice fait 45 mètres.

Le Musée est composé de 3 parties :

  • Une enterrée (environ 15000 m²) qui contiendra les réserves, la logistique, la technique, deux auditoriums…
  • une partie très ouverte au rez-de-chaussée (plusieurs hectares) où on trouve des bassins, des ascenseurs, une déambulation piétonne et les pilotis soutenant la troisième partie.
  • Cette dernière partie (environ 11 000 m²) est donc en étage, ce sera le lieux des expositions permanentes temporaires, des bureaux, et d’un restaurant panoramique…

La construction est en béton, inox et verre.
La pointe nord s’appelle le Cristal car elle est composée de panneaux de verre transparent tel un diamant à facettes. Ce Cristal part du rez-de-chaussée jusqu’en haut de l’ouvrage. C’est par là que l’accueil des visiteurs se fera.
La partie sud s’appelle le Nuage à cause de sa forme et de son élévation au-dessus du sol. Toutes les parties en béton sont très lisses, comme du béton ciré, elles ne nécessitent donc aucune déco supplémentaire. Les murs ne sont ni bien rectilignes ni bien verticaux. Il constitue des ondulations, des obliques. Par exemple, la montée d’escalier de l’entrée sera bordée d’un muret oblique et non perpendiculaire comme garde-corps.

C’est revêtus d’un gilet et d’un casque que nous avons effectué un parcours à pieds le long du chantier, du nord au sud. Vers le nuage tout au sud, nous avons pu toucher les différents matériaux de la construction, le verre (environ 22 mm d’épaisseur), l’inox qui constitue la carcasse et le support de fixation des panneaux de finition et le béton bien lisse tel qu’il sera dans sa finition définitive… Inutile de s’étendre sur le bruit du chantier des allées et venues incessantes des camions, des avertisseurs sonores divers et variés… Heureusement qu’il faisait très beau, nous avons évité la bouillasse…

Cette visite a été une véritable découverte très concrète très agréable et très sympathique, malheureusement c’était une des toutes dernières prévues. Dernier point, le Musée doit ouvrir en novembre 2014, l’emménagement devant commencer en mars de la même année.

Musée des Confluences