Commission Intercommunale pour l’Accessibilité de la voirie

Le lundi 13 mai 2013, se tenait un groupe de travail Voirie de la Commission intercommunale pour l’accessibilité. Point de Vue sur la Ville était représenté par deux adhérents.

Chantier pédagogique

Il fallait tout d’abord sélectionner un site parmi six qui servirait de chantier pédagogique sur la commune de Vénissieux. Après présentation des six emplacements, l’ensemble du groupe de travail a sélectionné la rue Prosper Alfaric. Elle constitue un cheminement de 180 m à traiter. Elle dessert une maison de retraite, une école primaire, une école maternelle, une salle de spectacle (Salle Erik Satie). Un coussin limitant la vitesse des véhicules à 30 km/h est présent. La rue présente une pente de 4% ce qui sera une première ! De plus, la chaussée est en dévers. Le cheminement comporte de multiples obstacles, des quais de bus non conformes, le revêtement des trottoirs est dans un état moyen, le carrefour avec la rue de la Commune de Paris est pourvu de feux tricolores non équipés de synthèses vocales. Quelques problèmes se posent :

  • les quais de bus risquent d’être déplacés par le Sytral
  • il y a un risque de dépasser l’enveloppe budgétaire de 115 millions d’Euros

Le diagnostic sera réalisé en septembre.

Carrefours à feux tricolores

Nous avons assisté à une brève présentation en images de la méthodologie de la gestion des carrefours à feux tricolores.

Divers

Avancées de trottoir

  • Pour une meilleure homogénéité des carrefours, on retient la dimension de 5 m pour les « oreilles de mickets » qui permet une bonne visibilité réciproque des piétons et des automobilistes
  • les bandes podotactiles d’éveil à la vigilance doivent obligatoirement être implantées parallèlement à la chaussée. En aucun cas, elles ne doivent être posées dans un arrondi de trottoir
  • A chaque fois que cela est possible, des barrières seront placées dans les arrondis des oreilles
  • Lorsque la place manque pour des barrières, des bordures en saillie seront installées dans l’arrondi

Piste cyclable de l’avenue Berthelot

Elles ne sont pas de la largeur réglementaire de 1,40 m, elles sont plus proches de 1,10 m. De plus, elles sont seulement délimitées par des bandes peintes, elles ne sont pas détectables à la canne.

Bande Mach’sens

En 2009 le Grand-Lyon a testé les modules Mach’Sens qui, avec leur caisse de résonance sont bien localisables par une canne blanche. Ces BEV n’ont pas été retenues à cause de leur mauvaise tenue dans le temps. En effet, les techniciens du Grand Lyon ont détectés des dilatations qui provoquaient un dépassement des angles au-dessus de la surface du sol pouvant entraîner des chutes de personnes mal marchantes.

Le fabriquant a revu sa copie et propose maintenant des BEV conformes. Un carrefour sera équipé de ces modules Mach’Sens afin de tester leur tenue dans le temps. Lilia propose le carrefour avenue Fochavenue de Saxecours Franklin Roosevelt. C’est un carrefour très passant. l’idée est retenue.