Cours Charlemagne en descendant l’escalator du centre d’échanges de Perrache

Cours Charlemagne en descendant l’escalator du centre d’échanges de Perrache

ATTENTION DANGER ! ARRIVÉE SUR LE COURS CHARLEMAGNE EN DESCENDANT L’ESCALIER MÉCANIQUE DU CENTRE D’ÉCHANGES DE PERRACHE

Cours Charlemagne, en face de l'escalator descendant du centre d'échange de Perrache, à droiteEn face de nous, à la descente de l’escalator venant du Centre d’échange de Perrache. Un espace dont on ignore s’il est piéton ou non. Les malvoyantes que nous sommes percevons vaguement qu’en face, il y a un espace piétons. Mais comment s’y rendre ? pas de passage piétons, pas de bordure de trottoir. Sur notre gauche, les voies du tram.

Cours Charlemagne, en face de l'escalator descendant du centre d'échange de Perrache, à gaucheNous sommes toujours en bas de l’escalator sur le Cours Charlemagne et cherchons toujours le trottoir. Il nous semble être sur un îlot, au milieu de la circulation. Finalement, nous choisirons de traverser en faisant confiance à notre résidu visuel et à la canne de Gladys. Nous sommes folles, complètement folles.

Retour du cours Charlemagne, en face de l'escalator descendant du centre d'échange de PerracheAu retour, même problème. Nous sommes sur le Cours Charlemagne et devinons, en face de nous, l’accès du centre d’échanges. Mais comment y accéder ? Nous sommes cernées par une armée de potelets. Pas de passage piétons, pas de bande podo. Toujours aussi folles, nous traversons.

Après évocation de cette traversée de tous les dangers, en évoquant ce lieu à une réunion de travail de PVV, j’apprends qu’il nous aurait fallu activer notre télécommande pour rejoindre un feu tricolore qui nous aurait permis de traverser en toute sécurité, derrière nous ! Encore eût-il fallu que nous le sussions … n’est-ce pas Gladys ? Il est vrai que les malvoyants n’ont pas toujours le réflexe télécommande, sans doute parce qu’ils voient trop bien. Faudra y penser, la prochaine fois. Un bon conseil : pensez-y ! C’était un billet d’humeur de Catherine qui se rendait aux Cemea avec sa complice, Gladys, le jeudi 4 avril 2013.