Une personne aveugle « refoulée » du Flunch Le Quesnoy

Suite à l’incident survenu jeudi au Flunch le Quesnoy -une personne non-voyante n’a pas pu entrer avec son chien-guide dans le restaurant-, -, l’enseigne nordiste dit avoir rappelé certaines règles à ses responsables de magasin.

L’histoire a beaucoup choqué ce week-end. Celle d’un habitant de Landrecies, atteint de cécité, qui se disait en colère après avoir été « refoulé » du Flunch le Quesnoy jeudi dernier. Parce qu’il était accompagné de son chien-guide d’aveugle. La responsable qui lui l’a exprimé ce refus ne connaissait apparemment pas la loi (Article L 125A du code de l’hygiène et d’alimentation de décembre 1982) qui autorise les chiens à accompagner leur maître dans les magasins et les restaurants.

Dès vendredi, l’enseigne avait présenté ses excuses à Sylvain Syllebranque qui avait alors décidé de ne pas porter plainte. Mais il a tenu à médiatiser l’affaire pour que ce genre d’incident ne se reproduise pas.

« Faciliter l’accès aux personnes en situation de handicap dans nos 250 restaurants »

Ce lundi, Flunch a envoyé un communiqué regrettant de nouveau l’incident et précisant que « cette situation ne saurait se reproduire, et (que) cette employée suivra une formation sur le sujet essentiel qu’est le handicap. » Et le communiqué précise : « Suite à cet incident, Flunch a rappelé à l’ensemble de ses 250 responsables de restaurants les conditions d’accueil des personnes handicapées. Cet incident ne reflète en rien l’engagement de Flunch de faciliter l’accès aux personnes en situation de handicap dans nos 250 restaurants. Notre engagement en matière d’handicap s’inscrit dans la durée puisque chaque année un budget de 20 millions d’euros est alloué à la modernisation et à l’accessibilité de nos restaurants. »

Par Emmanuel Magdelaine Publié le 25/03/2013 16:08

Source : France 3 Nord-Pas de Calais