Activités pour la semaine 8 du 18 février

Lundi 18 février de 10h à 17h, une adhérente participait à la formation des agents kéolis

Mercredi 20 à 9h30, deux adhérentes participaient à la réunion chantier du Casino Mermoz :
Visite de l’entreprise de chantier CIER, à qui nous avons exposé nos besoins en matière de chantier sécurisé et accessible à tous.
le cheminement piéton provisoire adapté aux personnes handicapés est situé sur le trottoir extérieur au bâtiment du Casino. Les seuls traversés accessibles à tous sont celle de l’avenue Jean Mermoz équipé en abaissement de trottoir et en feux sonores.
des panneaux aux endroits stratégiquesindiqueront où se trouve le cheminement accessible aux personnes en situation d’handicap avec plan de l’itinéraire.
le chantier sera cloturé par une palissade pleine, au plus tard en mars, et seul des entrées pour véhicule chantier seront ouvertes et sécurisés par des portails.
la signalétique aux abord du chantier est constituée par des panneaux réglementaire respectant la police agrandie et le contraste de couleur, et des panneaux fluorescents indiquant les zones de danger du chantier pour les personnes malvoyantes. Pour les personnes aveugles, la détection de la zone de danger s’effectuera par la pose d’un obstacle de type barrière détectable aisément à la canne-blanche précédé d’une bande podotactyle.
Ce cheminement accessible vaut pour une durée de 2 ans pendant la phase des fondations. Nous serons consulté pour la sécurité de la 2ième phase de travaux du chantier.

Mercredi 20 à 10H30, la même adhérente a visité les commerces du quartier Monplaisir la Plaine de Lyon dans le cadre du label handi-accueillant.
Elle a apporté des questionnaires aux commerçants volontaires. Tout les candidats visités ont fait de gros efforts pourhonnorer la démarche. Seuls deux commerçants (un coiffeur et un boucher) ne pourront pas être labélisé pour l’instant, car les contrainte technique pour entrer sont importantes (marche devant).

L’après-midi, elle a continué dans le quartier Monplaisir Lumière où elle a apporté des questionnaires à des candidats potentiels. Elle a vérifié, pour certains, l’acquisition de rampe d’accès amovible par rapport à leur accès de marche importante chez eux.

Le mercredi 20, à 19H30 elle a assisté à la réunion de mise en place de ce même label handi-accueillant pour les commerces du 3ème arrondissement. Une date de première visite sera prochainement mise en place après consultation de la comission des personnes handicapé du 3ième.

Jeudi 21 février, à l’hôtel de Région, une adhérente participait à Une conférence dont le thème était « Quel habitat pour demain » ? Pourquoi se rendre à cette conférence ? PVV y a-t-il sa place puisqu’elle s’adresse principalement aux acteurs du secteur de l’habitat et de l’aménagement ? C’est la question que je me posais avant de m’y rendre. Et, j’ai trouvé ma réponse.
Oui, bien sûr nous avons toute notre place. D’abord pour prendre la mesure de l’énergie sans borne déployée par les personnes en charge de mener à bien des projets qui semblent utopiques mais que leur foi et leur rage de convaincre pourrait bien transformer en réalité si les décideurs les écoutent. Ensuite parce que nous sommes des témoins indispensables pour alimenter leur énergie.
On ne peut qu’applaudir à la très jolie formule énoncée : « pour que tous puissent entrer par la même porte ».