Coller un autocollant ou coller une baffe ?

Il est assez rare que je chemine sans mes autocollants « Aïe ». Les obstacles ne manquent pas, je ne m’ennuie pas. En vadrouille et chemin faisant je m’approchais d’une banque. Un automobiliste arriva en sens inverse et, garé de travers, laissant sa portière ouverte qui barrait le trottoir, se précipita vers le DAB. Bloquée dans mon cheminement, ja’i tranquillement sorti mes autocollants « Aïe » pour en apposer un sur cette portière, sous son nez, bien sûr. Ce gest a rendu Monsieur fou furieux, menaçant, il m’a demandé si je voulais une baffe, bras levé. J’ai pris mon sourire d’idiote et répondu que « non ». Voyant ma tête à claque, il a dû penser que ce serait trop humiliant pour lui, a arraché l’autocollant docile de sa portière et me l’a collé nerveusement sur mon vêtement. Vraiment pour moi, aucun mal mais j’ai quand même cru un moment que je me la prenais cette mandale !

Toutefois, je suis à peu près certaine que cet homme était plus énervé que méchant et qu’il réfléchira avant un tel acte la prochaine fois. Dommage qu’il n’ait pas pris le temps de relever l’adresse de notre site !