Problèmes d’accessibilité dans les TER

Le week-end dernier, je suis allé en province par un T E R du type Bombardier ou assimilé. Je faisais partie d’un groupe d’aveugles et malvoyants. Plusieurs d’entre nous, dont moi-même, avons eu des problèmes avec les toilettes: Une affiche en noir était collée sur la porte pour en expliquer le fonctionnement. Pour y entrer, il fallait appuyer sur un bouton marqué de deux flèches, mais il y avait deux boutons fléchés, l’un avAit les flèches vers l’intérieur, l’autre, vers l’extérieur. C’est l’un de ces boutons qui ouvrait la porte, l’autre, je ne sais pas. Mais il fallait savoir ce qu’indiquaient les flèches. Une fois entré dans le lieu, il fallait appuyer sur un des deux boutons situés relativement près de la porte, lequel? pour que la porte se referme, et le maintenir une trentaine de secondes pour que la porte ne s’ouvre pas au milieu de votre opération. Une lumière indiquait, paraît-il quand la porte s’était verrouillée automatiquemeht. Pour ressortir, il fallait appuyer sur un autre bouton, lequel? Quant à la châsse d’eau, je n’ai pas pu trouver le bouton qui la mettait en service. Il était quelque part sur le mur, mais loin de la lunette, paraît-il. Plusieurs personnes sont restées bloquées à l’intérieur, et il a fallu que des personnes voyantes leur disent à travers la porte le moyen de la faire ouvrir.

Connaissez-vous ce problème? Plus on se dit moderne, plus l’accessibilité s’amenuise. Avis aux personnes qui ont leurs entrées à la SNCF.

Jean THÉRY