Les ponts ne doivent pas comporter de mobilier urbain

Bonjour,

Au cours de la réunion de la « Commission Intercommunale d’Accessibilité Voirie » du 5 mars durant la Présentation du règlement de voirie,  j’ai posé la question suivante : « Tous les ponts de LYON traversant le Rhône et la Saône sont libres de tout obstacle et mobilier urbain, j’ai même ajouté que les ponts étaient un vrai exemple de libre circulation pour les piétons, trottoirs larges et sans obstacles. Une exception , le pont Bonaparte ! »

Question : Est-il légal de déroger à cette règle et existe-t-il une loi en terme de voirie ?

Réponse : Effectivement, les ponts ne doivent pas comporter de mobilier urbain et cette exception est dû au manque d’intervention de la police qui devrait sévir aux stationnements non autorisés.

Il faut savoir qu’en réalité,  ces plots de pierre sont souvent déplacés n’importe où sur les trottoirs et peuvent provoquer des chutes aux personnes aveugles, malvoyantes ou tout simplement distraites.

Je pratique très souvent la traversée dans les 2 sens du pont Bonaparte et je suis souvent confronté à cette situation qui, même si elle n’entraîne pas de chute, me désoriente dans mon parcours.

Jeudi 7 mars il en a été tout autrement. Je marchais en direction de Saint-Jean, sur le trottoir sud et, arrivé à proximité du quai Fulchiron, j’ai basculé de tout le long de mon corps, à moitié sur le trottoir et à moitié sur la chaussée. J’ai heurté un plot qui était en travers et, en voulant me rattraper, j’ai heurté le second. J’ai entendu le crissement de pneus d’une voiture, et je me suis retrouvé à terre, blessé à la main et à la jambe …. Quant à mon chapeau et à ma canne,  ils sont foutus ! Le chapeau sous la voiture et la canne tordue dans ma chute. Il y a aussi un contener à verre juste dans l’arrondi du trottoir situé en face du passage piéton qui ne facilite pas son accès.

Je désire avoir une réponse à ma question sur la légalité d’installer ces mobiliers urbain , sur ce pont Bonaparte. Si cela s’avérait légal, il faudra fixer ces plots afin qu’on ne les trouve plus n’importe où sur le trottoir. Dans le cas contraire, il faudra retirer toutes ces bornes amovibles et faire en sorte que la police fasse son travail.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement utile et dans l’attente d’une réponse précise à ma requête.

Bien cordialement.

Georges Masson / personne aveugle.