Cours Emile Zola, la deuxième tranche de travaux se profile

Point de Vue sur la Ville a participé à l’Hôtel de Ville de Villeurbanne, à une réunion de concertation sur la 2ème tranche de travaux prévue dans le cadre du réaménagement du cours Emile Zola.

Le projet a été présenté par le cabinet ILEX qui assure la maîtrise d’œuvre.

Les travaux dureront d’avril 2018 à fin 2019. Ils concerneront un tronçon de 1 km (de la place Charles Hernu à la rue Hippolyte Kahn) et impacteront une zone couvrant un total de 42.000 m². Ce sera un chantier de type mobile. Le phasage n’est pas connu. Il nous a été assuré que les trottoirs resteront accessibles en permanence.

Trois sections sont prévues. Le cours Emile Zola ne sera pas fermé à la circulation, mais sera provisoirement à sens unique. Des aménagements transitoires se succèderont pendant la durée des travaux, avec barriérage et passages pour piétons.

Le cours Emile Zola présente une largeur totale de 30 m. Une circulation piéton de 3 m de large, libre de toute émergence sera préservée le long des façades. Le revêtement sera un granulat fin, de couleur claire, contrastant avec l’enrobé noir de la chaussée.

A la croisée des rues adjacentes, Le trottoir sera filant, ce qui suscite nos réserves. Mais on nous assure que tous les carrefours conserveront leurs feux et que les véhicules circulant sur les rues adjacentes (généralement à sens unique) seront obligés de le traverser au ralenti, le trottoir formant dos d’âne. Un ressaut de 2 cm signalera la traversée de la chaussée aux personnes aveugles.

Ensuite, en allant vers l’axe du cours, on rencontrera une bande technique de 5 m de large dans chaque sens pour le stationnement, les parkings à vélos, des plantations, le mobilier urbain et des espaces verts et des bancs («certains de type « assis debout »).
Une séparation par lisse basse de 50 cm de haut protègera les piétons de cette bande technique.

On trouvera ensuite, toujours en allant vers le milieu du cours, une piste cyclable (une dans chaque sens), puis une voie pour la circulation automobile dans chaque sens.

Le nombre de places de stationnement sera réduit, les places PMR et les aires de livraison seront quant à elles plus nombreuses.

Le mobilier urbain sera le standard de la Métropole, hormis les bancs dans les espaces verts du square Pellet et de la place Sakharov dont les aires de jeux seront enrichies. Un enrobé noir matérialisera l’emplacement réservé au marché du mercredi après-midi au square Pellet.

La place Charles Hernu n’est pas concernée par ces réaménagements, mais un grand luminaire au milieu de la place améliorera l’éclairage avant l’été 2017. On nous a assuré qu’une réunion de terrain sera organisée afin d’améliorer l’accessibilité de cette place.

Les grilles en façade de l’école Emile Zola seront supprimées et les accès à cet établissement se feront sur les côtés. Il n’y aura plus d’aire de livraison à proximité de cette école, comme toutes les autres.

Tel qu’il est présenté, le projet semble aller vers un mieux… Mais nous jugerons à l’usage. Des rendez-vous sur site nous seront proposés.

Quant aux terrasses sauvages que certains établissements (bars, kebabs…) s’octroient sur l’espace réservé aux piétons, il ne faut pas les tolérer et interpeller la police municipale ou la mairie qui sont bien fondées pour intervenir.

Jean-Paul Chanel et Alain Carlier