Mairie de Lyon 4ème : test de mise en accessibilité

Le 10 mars à 11h30 a eu lieu un test d’accessibilité du bâtiment de la Mairie de Lyon 4ème et de ses services.

Etaient présents ce matin devant la Mairie, 4 membres du personnel de différents services, une personne en fauteuil roulant et moi-même, représentant de Point de Vue sur la Ville. Il s’agissait d’une mise en situation pour mettre en place ce qui est nécessaire à l’accessibilité tant sur le plan matériel que sur le plan humain.

L’entrée ne comporte pas de balise vocale, on y accède par des marches extérieures puis d’autres marches intérieures avant d’arriver à l’accueil. J’ai proposé de placer au-dessus de l’entrée la fameuse balise sonore personnalisable qui a fait l’unanimité.

Nous avons abordé la signalétique qui doit informer qu’un accès par ascenseur se trouve derrière la Mairie.

Une fois à l’intérieur nous trouvons facilement l’accueil où nous sommes reçus. Mon scénario consiste en un renouvellement de carte d’identité et suivre tout le parcours. Je passe à l’action et au fur et à mesure je note ce qui va et ce qui ne va pas. Ceci va permettre de mettre en place le protocole d’accompagnement des personnes en situation de handicap dès l’accueil. L’accompagnement en salle d’attente est fait par l’agent d’accueil qui prévient celui au guichet de la présence d’une personne handicapé.

Dès qu’il est disponible, l’agent du guichet vient chercher son client pour le conduire au bureau où sera traité la demande. Pour le retour vers la sortie, c’est la démarche inverse. Ceci convient à tout le monde car c’est le rez-de-chaussée qui est concerné.

Quant aux démarches qui nécessitent d’aller à l’étage, il est convenu avec le personnel que, le client handicapé reste près de l’accueil qui prévient l’agent de l’étage, qui descendra faire le nécessaire directement en bas ou accompagnera le client à son bureau si cela est utile. Ceci satisfait les personnes aveugles que je représente et pourrait convenir aussi aux déficients auditifs. Quant aux personnes en fauteuil roulant, elles veulent bien subir le même sort même si elles peuvent accéder à l’étage par l’ascenseur.

Tout n’est pas idyllique cependant, les toilettes ne sont pas accessibles avec un fauteuil roulant électrique plus large qu’un fauteuil manuel et la salle du conseil qui sert pour quelques animations le soir n’est accessible que par un escalier latéral du bâtiment, les autres issues étant verrouillées en fin de journée, il est impossible de s’y rendre à l’improviste en fauteuil roulant. Ces deux points doivent retenir l’attention dans les travaux à venir.

C’est bien là l’intérêt de notre visite de ce matin, des travaux d’aménagements et d’accessibilité sont programmés à la Mairie et il vaut mieux prévenir que guérir. Nous devons accomplir la même démarche dans les bâtiments de la Maison des Associations et de la salle de la Ficelle.

Je ne peux que saluer l’initiative de la Mairie pour la prise en compte de nos besoins en accessibilité et le suivi qui doit en être fait.

En espérant qu’il en soit de même dans tous les arrondissements, je vous souhaite d’être convoqués.

Jean-Paul Ribeyron