Commission Communale d’Accessibilité de la ville de Saint-priest du Lundi 14 Décembre

Nous étions une vingtaine : élus, membres du CCAS, représentants de conseil de quartier, association des commerçants de la commune, ainsi que des membres du collectif handicap. Je représentais Point de Vue sur la Ville.

Saint-priest, comme pas mal d’autres communes, déposera son Ad’AP (Agenda d’Accessibilité Programmé) à la préfecture avec du retard (fin Décembre).
Il nous a été remis l’arrêter qui fixe la composition des membres de la CCA (Commission Communale pour l’Accessibilité), et expliqué que l’Ad’AP serait soumis au conseil municipal du 17 décembre avant d’être transmis au préfet. Le directeur général des travaux a présenté le tableau de l’Ad’Ap : les 92 établissements de la commune devront être rendus accessibles en 9 ans pour un budget de 3,5 millions d’euro.

J’ai suggéré de prioriser les travaux en fonction des bassins de vie, sur le modèle adopté par la ville de Lyon. Privilégier les zones les plus denses et les endroits les plus fréquentés.

J’ai également proposé d’inclure dans la CCA, des associations de cyclistes avec lesquelles nous avons parfois du mal à trouver un terrain d’entente (cf. le séparateur de zone du pont Raymond Barre).

Nous avons également abordé la problématique des commerces accessibles, nous avons donc profité de la présence d’un représentant des commerçants pour avancer sur le dossier du label « accueillant » et aborder quelques points sur la réglementation. Nous a été faite également une présentation des initiatives soutenues par la chambre des métiers et par la CCI (chambre de commerce et d’industrie).

Nous avons évoqué brièvement la sensibilisation des conseils de quartier.

Par Lilia Ouerdi (Présidente de Point de Vue sur la Ville)