Ad’AP de la commune d’Ecully

Georges MASSON et Chloé GEORGES-BOUTIN, pour Point de Vue sur la Ville, ont assisté à la CCA (commission d’communale accessibilité) d’Ecully du 15 septembre 2015. L’ordre du jour était la présentation du plan Ad’AP destiné à rendre accessible les établissements recevant du public (ERP) d’ici neuf ans au plus.

Le responsable du service technique a exposé le plan suivant une approche pragmatique visant à répartir les dépenses régulièrement dans le temps de façon à amortir leur impact sur le budget de la ville. 1600 non conformités ont été relevées ; leur correction évaluée à un coût de 2 Millions d’euros. Plutôt que de rendre un bâtiment entièrement accessible puis de passer à un autre, les bâtiments seront mis en chantier en même temps et leur accessibilité sera améliorée progressivement. Les changements à effectuer ont été classés par types de travaux : maçonnerie, voierie, électricité, plomberie, platrerie, peinture, menuiserie, signalétique, mobilier.

L’équipement en balises sonores est prévu de façon systématique et compris dans les travaux d’électricité. Georges Masson est intervenu pour signaler que les balises sonores les plus efficaces proposent trois types d’information différent et non un simple signal sonore. Il a aussi précisé qu’à l’intérieur des bâtiments les bandes normées signalant les escaliers n’étaient pas les plus adaptées car trop glissantes, et qu’il était préférable d’utiliser un autre type de revêtement différencié tant que ce dernier est le même pour tout le bâtiment. Enfin, il demande à ce que les rampes soient dépourvues d’aspérités ou d’accroches sur leur longueur qui risqueraient de blesser une personne non-voyante s’en servant de guidage.

Rédigé par Chloé GEORGES-BOUTIN