Inauguration du panneau de chantier vocalisé SERFIMOBILITY

Deux adhérents de Point de Vue sur la Ville sont allés, ce mardi 28 avril 2015, à la présentation, rue Barthélemy Buyer LYON 5ème, du dispositif nommé « SERFIMOBILITY », qui est l’aboutissement de 3 ans de réflexion du groupe SERFIM pour aménager la signalisation des chantiers sur la voirie urbaine. Point de Vue sur la Ville avait été contacté pour établir une sorte d’expertise pour définir les besoins des aveugles et malvoyants et tester le dispositif en cours d’élaboration.

Une première réunion, en 2013, nous avait permis de poser sur le papier, notre problématique de déficients visuels. Le groupe de travaux publics SERFIM a équipé à titre d’expérimentation 2 chantiers successifs, l’un à Lyon, l’autre à Vienne, en 2014. Georges et moi avions testé et critiqué pour améliorer le dispositif.

Georges devant le panneau

Le résultat est là : à chaque extrémité du chantier, se dresse un panneau équipé d’une borne sonore.

panneau avec grosses flèchesLe panneau est précédé d’une barrière qui obstrue le trottoir. Ce panneau est destiné aux personnes qui voient ou qui ont un résidu visuel : l’information, avec les lettres blanches sur fond bleu foncé, est placée à la hauteur des yeux. Les flèches de direction sont énormes et bien visibles.

Le panneau est équipé d’une borne sonore qui donne, de manière concise, toutes les informations qui permettent d’éviter la zone de travaux, sans danger.

Écouter l’annonce

Cette dernière se déclenche à l’aide de notre télécommande universelle, celle qui sert à déclancher les balises vocales des feux tricolores sonorisés.

A signaler : les contours du panneau sont arrondis et ne présentent aucune surface coupante.

Ce matin, c’était la présentation du dispositif que le groupe SERFIM aimerait vendre aux élus, aux sociétés de travaux publics ou à l’étranger. Il n’y avait que du beau monde : les patrons des sociétés du groupe SERFIM étaient là, quelques élus lyonnais, la presse. Le CARPA et nous, Point de Vue sur la Ville. Photos, micros, interviews, nous avons distribué nos plaquettes Point de Vue sur la Ville à qui les voulait.

Nous en avons profité, puisqu’il nous fallait présenter la télécommande des feux sonores, pour « en remettre une couche sur la ritournelle. (message parlé sur le vert piéton), On nous a approuvés.

Pour finir, le buffet avait l’air bien appétissant, mais nous n’en avons pas beaucoup profité car ils ont fait la queue pour nous interviewer !

article de Lyon Mag

Ça bouge et ça avance !

Rédigé par Catherine Brehier