Ouverture Musée des confluences

Nous sommes allés en famille cet après-midi à la journée d’ouverture du Musée des confluences. Magique ! Mais attention déficients visuels !

Tout d’abord, pour les aveugles ou malvoyants qui souhaiteraient s’y rendre, pensez à emmener un accompagnateur, ou à vous équiper de pare-choc. Vous aurez aussi besoin de genouillères anti-rebords d’avancée de vitrine sans contraste. Un casque évitera la rencontre des rebords anguleux d’avancées de barres de soutien et de cloisons hexagonales futuristes. La légère pénombre douce et intimiste, n’aide pas à éviter les pièges lorsqu’on est en pleine communion avec une œuvre, ou captivé par des explications scientifiques multimédia fascinantes).

J’oubliais, Malvoyants, inutile de vous encombrer de vos loupes ou monoculaires, les informations écrites sur les murs sont décidément minuscules et ton sur ton, trop hautes, ou loin derrière les vitrines, afin de garder cet esprit d’homogénéité très discrète.

Consolez-vous, nous avons appris qu’à partir de janvier, février, des smartphones seront mis en location à l’accueil pour seulement 1 € afin de servir d’audioguides.

Quant à votre entrée, préférez plutôt la longue file d’attente pour prendre vos billets que les réserver par internet, si vous souhaitez bénéficier de la gratuité pour votre accompagnateur.

Enfin, si vous suivez la bande de guidage, elle vous fera parcourir le grand couloir central en passant directement de l’entrée à la sortie sans arrêt. Aucune intersection ne permet d’indiquer les salles adjacentes.

Attention en arrivant vers la boutique, près de la sortie, de ne pas heurter la pancarte posée sur la bande de guidage, ni la vitre à côté de la porte ouverte.

Nous vous souhaitons donc une bonne et agréable visite pleine de surprises !

Rédigé par Gladys Valatx

3 commentaires:

  1. vu le coût final du monstre il ne restait plus de sous dans la caisse pour payer les équipements nécessaires. et on comprend bien l’intérêt porté par les « décideurs » aux déficients visuels. pas miraud mais cycliste je dirai que la compétence déployée par les services en charge du problème est du même niveau que celui de nos « techniciens de la voirie ».

  2. Etant aveugle, il ne me viendrait pas à l’idée de visiter un musée toute seule. En revanche, si, pour ne prendre en exemple que mon cas personnel, je souhaite m’y rendre avec mes enfants encore petits, je n’ai pas forcément à compter sur eux pour me rendre aux salles, aux toilettes, au guichet ou à la boutique.

    Donc déjà le minimum, c’est effectivement de disposer d’audioguides pour la visite, puis d’avoir accès via le balisage sonore et les bandes de guidage, aux lieux cités plus haut en parfaite autonomie. Cela n’empêche nullement de se faire accompagner pour la description des oeuvres ou les expositions, mais au moins que chacun ait le choix.

  3. Beaucoup de réunions préparant l’accessibilité de ce musée ont eu lieu. J’en ai assuré le suivi pour Point de Vue sur la Ville. En résumé, nous sommes partis de très très loin car rien n’avait été prévu pour l’accessibilité, l’argument étant que le projet datait d’avant la loi de 2005 et que, par conséquent, il n’y avait aucune raison d’y avoir pensé ! Chacun sait que, sans une loi, l’accessibilité des personnes en situation de handicap se trouve en option.

    Peu à peu, les choses se sont améliorées, pas parfaitement, je le constate.

    Je tiens à préciser que la personne qui était chargée de la relation entre les associations et le musée nous portait grand intérêt et montrait une particulière attention à notre égard. Elle a assez subitement disparu de son poste et, à ma connaissance du moins, n’a pas été remplacée. J’ai quelque fois, à titre personnel, tenté de la recontacter sans résultats.

    La dernière réunion sur ce sujet à eu lieu le 26 juin 2013. Précision, la dernière dont j’ai eu connaissance. Depuis, le musée a renouvelé son listing d’adresses, supprimant son ancien dossier et demandant de se réinscrire, ce que j’ai fait, mais, à part les News Letters, je n’ai rien vu passer en ce qui concerne l’accessibilité. Je ne pense pas qu’il y ait eu d’autres réunions. Peut-être d’autres adhérents ont des informations supplémentaires, elles m’intéresseraient.

Les commentaires sont fermés.