Commission communale d’accessibilité de la ville de Lyon

Madame Thérèse Rabatel présente tous les nouveaux élus des arrondissements de Lyon en charge du handicap et de l’accessibilité, toutes les associations sont également invitées à décrire leurs fonctions à toute l’assemblée. C’est un énorme paquebot qu’il faut remettre à flots!

Deux nouvelles MDPH vont voir le jour.

Au premier janvier 2015 la Métropole remplacera le Grand Lyon. Elle prendra ses compétences. Elle devrait permettre d’effacer le feuilletage.
Elle réunira les trois quarts du département du Rhône. On s’oriente vers un guichet unique.
En matière de Transport, le Sytral récupère davantage de compétences, notamment le transport des enfants handicapés.

Les AD’Ap (Agenda D’Accessibilité Programmé)

Au 1/1/2015 la France ne sera pas accessible.
En juillet, une ordonnance devrait donner davantage de précisions sur les aménagements à la loi.
Au 1er janvier les communes devront faire des AD’AP.

A l’heure où l’Etat réduit de 11 milliard d’euros la dotation aux villes, il va être difficile de dégager un budget pour l’aménagement des ERP (établissements recevant du public).
Ces AD’AP, vont permettre un meilleurs encadrement de l’aménagement.

Il y a quelques mois, Madame Rabatel avait demandé quelles étaient les priorités pour l’accessibilité des ERP. Toutes les associations avaient répondu qu’ils devaient tous être accessibles. Maintenant que la loi a été assouplie, Madame Rabatel demande à nouveau de fixer des priorités pour l’aménagement des ERP. Point de Vue sur la Ville avait proposé une liste. Nous devrons de nouveau communiquer cette liste.

Les bibliothèques municipales

L’accessibilité passe également par celle de la vie de la cité, le sport, la culture. A Lyon, nous comptons 15 bibliothèques municipales. L’accessibilité recouvre autant les bâtiments, les collections, les animations et les services.
Parmi les 15 bibliothèques, 10 d’entre-elles comportent des espaces numériques, 6 sont accessibles (accessibilité numérique).
Elles proposent des Initiations individuelles et collectives, à la navigation sur Internet, à l’utilisation des tablettes, à l’aide des lecteurs d’écran tels que Jaws et NVDA. Ces espaces numériques sont en développement.

Quant aux bâtiments il est parfois impossible de rendre les anciens accessibles, par contre, toutes les nouvelles bibliothèques le sont.

Animations : depuis 2009, la langue des signes a fait son apparition. Dans le département jeunesse des heures de conte sont accessibles aux personnes sourdes.

Transversalité : un groupe accessibilité a été créé sur l’ensemble des 15 bibliothèques. Il intervient notamment auprès du personnel afin de les sensibiliser au handicap.

L’exposition trésor se tiendra jusqu’en août 2014. On peut télécharger les cartels et des audioguides.

Laurent, un agent des bibliothèques a été formé à la langue des signes. Il intervient dans chacune d’elles.

Sur le site Internet des bibliothèques municipales il existe un lien aboutissant au Portail accessibilité. On y trouve en particulier le catalogue des livres audio. A partir du 1er juillet 2014, le site sera complètement accessible y compris le guichet du savoir.

Les visites de commerce handi-accueillants seront probablement modifiés dans la forme ou elles se sont déroulées jusqu’à présent, ceci sera précisé dans les mois à venir.

Alain Carlier et Georges Masson